Terre de l'homme

Terre de l'homme

Les mots voyageurs

 

Ces mots, qui ne sont pas forcément des anglicismes, loin s'en faut, sont des substantifs que le croisement des cultures a fait naître çà et là.

 

  

Federico_Andreotti_-_The_Persistent_Suitor

 

Le soupirant insistant. Image Federico Andreotti

 

Tout le monde sait que le flirt est parti de chez nous pour filer de l'autre côté de la Manche. Ce badinage voulait dire conter fleurette. En prenant, dans les Îles britanniques, une touche anglophone et en revenant sur notre socle, il garda sa racine "florale" pour devenir  cette innocente relation amoureuse plus ou moins chaste, généralement dénuée de sentiments profonds.

 

Sortons de ces épisodes amoureux et filons vers d'autres plaisirs : ceux de la table. Le tourin, évitons l'introduction intempestive d'un a qui lui donnerait des airs tourangeaux, lui aussi est parti vers ces terres anglo-normandes et en est revenu. D'aucuns y voient l'agglutination du retour et in chez nous.

 

Il existe bien d'autre mots qui ont chevauché les mers et l'on ne passe pas le tambour pour chaque emprunt. La longue présence des Arabes de l'autre côté des Pyrénées, nous a légué 37 mots qui viennent d'Espagne et 417 de l'autre rive méditerranéenne. Les xénophobes, peu amènes à admettre la richesse d'autres cultures, en empruntant un taxi, n'y songent pas systématiquement.

 

Quand l'été, à défaut d'artichauts, on apprécie le taboulé lors de l'ouverture d'un repas, où l'on prend soin d'avoir sur la table une carafe pour l'eau, voire le vin, bien avant de prendre une tasse de café, on n'imagine pas forcément que la lexicographie a tenu pour mineure la fosse méditerranéenne.

  

Abricot (couleur) — Wikipédia Alors que la gastronomie française est réputée pour l'unicité de ses plats savoureux, ses ingrédients ont fait le tour du monde. Attardons-nous sur l'abricot. Ce mot, dont le suffixe a- dérive de l'article arabe al-, est issu de al-barquq qui signifie "fruit précoce". Il est lui-même inspiré du grec praekokhion, qui provient du latin praecoqum (prae-coqum: cuire avant), devenu en espagnol albaricoque. Derrière la dernière syllabe -cot transparaît d'ailleurs le mot "cuit". L'abricot, dans sa construction lexicographique, serait un fruit qui mûrit tôt.

 

Oui, le vocabulaire, depuis la nuit des temps, est un grand voyageur.

 

P-B F

 

_______________________

 

Demain : Les reconnaissez-vous ?



19/07/2021
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres