Terre de l'homme

Terre de l'homme

Mois d'avril 2024


Quò es doman lo prumier de mai.

 

 

C'est demain le premier mai.

 

 

Le muguet, un brin symbolique : comment le choisir, le ...

 

Image Actu.fr

 

Nous allons quitter avril et, cette année, ce mois tant redouté par les jardiniers a tenu ses promesses de gels tardifs. Nos anciens se sont toujours plu à dire " avril ne quitte pas un fil, mai quitte tout ce qui te plaît ". A priori, la première quinzaine de mai ne nous laisse que peu d'espoir de belles journées printanières.

 

Il n'y a pas si longtemps, la jeunesse aimait beaucoup la dernière nuit d'avril. Elle partait, pédestrement, en chantant de ferme en ferme pour collecter des œufs.

 

https://www.google.com/search?sca_esv=0498115c76c36171&q=qui+est+doman+lo+premier+de+mai&tbm=vid&source=lnms&prmd=ivnbz&sa=X&ved=2ahUKEwjNj8m8ruWFAxXnTKQEHf1bD6cQ0pQJegQIDBAB&biw=958&bih=971#fpstate=ive&vld=cid:bd3ed85f,vid:8HVEbKNOcwU,st:0

 

Les jeunes gens espéraient pouvoir, avec les jeunes filles, dûment " chapitrées " et chaperonnées pour ces heures permissives, s'amuser une bonne partie de la nuit, en préparant une omelette à l'aillet ou des crêpes ou des gaufres. C'est un plat simple et fort apprécié.

 

En suivant le lien en bas de cette page, vous en saurez un peu plus et... bon premier mai.

 

 

Pierre Fabre

 

 

HappyPanier : L'aillet Bio-goût et simplicité | HappyPanier

 

L’aillet de printemps

Le goût de la simplicité

 

L’aillet est une jeune pousse d’ail d’environ 20 cm de haut ressemblant à une jeune pousse d’oignon ou un petit poireau. C’est une véritable institution en Aquitaine, en mai-juin. L’aillet présente un goût d’ail tout en douceur qui régalera les amateurs d’ail, tout en contentant les plus réticents. Il est moins courant dans notre Pays de Gex et c’est surtout un symbole du printemps et du début de l’été dont il exprime les saveurs. HappyPanier vous propose de découvrir ce légume présent dans votre panier bio.

Ce jeune légume est particulièrement tendre et son fût, gros comme un crayon, est légèrement épicé. En début de saison, il ne s’épluche pas ; quand la peau s’épaissit, il est préférable d’en retirer un partie avant cuisson.

Cru, il peut se manger à la croque-au-sel ou ciselé en salade. Le haut de la tige est parfois un peu fibreux. Il est plus digeste que l’ail car le germe n’est pas encore formé.

Cuit, il dévoile ses notes d’ail en finesse et une saveur légèrement sucrée. On peut aussi l’utiliser comme de l’ail pour parfumer un gigot.

 

Quelques recettes :

 

Il n’y a rien de plus délicieux ni de plus simple qu’une omelette (ou des œufs au plat) accompagnée d’aillets juste poêlés :
Coupez le vert des aïllets (pas trop bas non plus). Partagez-les en 4 dans la longueur. Faites revenir 5 minutes dans une poêle sur feu vif avec un peu d’huile d’olive. Versez vos œufs dessus, salez, poivrez et faites cuire comme vous aimez…L’aillet révèle une saveur très fine et légèrement sucrée. Un plat délicieux de nos campagnes !

Une autre idée simplissime est la tartine catalane (Pa amb tomaquet) : Coupez une tomate en deux. Frottez les tartines de pain avec la tomate en imprégnant bien. Salez, poivrez et laissez couler un filet d’huile d’olive (première pression à froid bien sûr !). Selon vos envies, accompagnez d’aillets crus ou grillés au barbecue, à la poêle ou au four… dégustez !

 

https://happypanier.fr/laillet-de-printemps-gout-et-simplicite/

 

 


30/04/2024
9 Poster un commentaire

Paleyrac. La ferme pédagogique a été inaugurée.

 

Ferme pédagogique

 

https://happycultors.com/fr/

 

Bonjour à vous, 

 
Il y a tout juste une semaine, on a inauguré notre lieu ! ENFIN !! 
Merci d'avoir été + de 500 personnes à avoir échangé, visité, joué, expérimenté, acheté, mangé, dansé, écouté sous le ☀️ périgourdin, ce que l'on avait à vous proposer avec le collectif des HAPPY CULTORS. 

Une mention toute spéciale pour toutes ces personnes & structures qui ont permis que ce moment soit une réussite ! 
  • Gabrielle & Matthieu Renvoisé de la ferme Au'Pré De Mon Arbre pour votre accueil 
  • Inès, pour cette entrée dans l'univers de la faune sauvage avec une initiation au pistage animalier https://www.jesuislesauvage.com/
  • Nathalie & Christian, pour la découverte des plantes sauvages comestibles
  • Anne Marty, pour ses ateliers poterie créatifs multi-générationnels
  • Emilia des Jardins Panoramiques de Limeuil pour la découverte des plantes tinctoriales
  • Anne & Jérôme, pour les ateliers nichoirs et vers de terre
  • La fine équipe de l'Association Espace enfance, le centre de loisirs de Belvès, pour l'animation maquillage
  • La ludothèque de Siorac pour ses animations avec ses jeux en bois
  • La photographe Claire Macnamara dont vous découvrirez les 📸 bientôt https://clairemacnamara.com/
  • Flo pour l'initiation vinyles
  • Fréd et son groupe pour la 1e partie puis Flo et Romain, les DJ locaux 🎧
  • Claire et sa famille De Commarque pour les tours à poney et le prêt de la parcelle de parking
  • Lucy des Fleurs de la terre qui nous a ravi les yeux avec ses bouquets
  • Les personnes de la communauté ukrainienne qui ont cuisiné pour le pot offert (Merci à Svitlana, Oléna et leur amie qui s'appelle Oléna, aussi)
  • Zita pour l'animation du loup-garou
  • Toutes les personnes qui ont ravi nos papilles : Marine avec ses galettes & crêpes, le foodtruck Miumymiumy, le foodtruck de burgers "Bon comme un camion", Nadège et Théo avec leurs recettes de Flammekueche, le duo de l'Effrontad bière paysanne & toutes les paysannes et paysans venus vous proposer leurs produits locaux sur notre marché : Maryline et Fréd de La Bòria del Mas, Claire & ses produits de gemmothérapie, Jérémy & ses glaces "Coeur de fruits", Nathalie du Domaine de la Voie Blanche, Julien de Copainscomcochons, Denis & son pain, Théo & son miel, Romain et Claire de La ferme des Mycètes avec leurs champignons et, bien entendu, nos maraîchers locaux Matthieu & Gabrielle Renvoisé !
  • La Mairie d'Urval pour son soutien à chaque étape & le prêt de matériel
  • Merci à l'entreprise locale Coste Bois pour le don de bois pour nos composteurs et WC secs
  • L'association Le Quai des Possibles pour le système son
  • La Maire du Buisson-de-Cadouin & la Mairie déléguée de Paleyrac pour votre accueil chaleureux sur le territoire
  • La Mairie du Pays-de-Belvès pour le prêt de matériel
  • Et, enfin, à TOUTES LES PERSONNES qui ont soutenu BÉNÉVOLEMENT, CE LANCEMENT (700h de soutien en 1 semaine, vous êtes MAGIQUES !!) ✨

Un très grand merci & à très bientôt à la ferme ou dans les potagers ! 

 
Margaux pour les HAPPY CULTORS
 

29/04/2024
0 Poster un commentaire

Niversac, un pivot à mieux connaître.

 

 

Jean-Louis Lévêque ©Radio France - Nicolas Peuch

 

Jean-Louis Lévêqueplume qui a participé à l'élaboration du Dictionnaire toponymique de la Dordogne de Jean Roux, nous éclaire un peu sur ce toponyme  qui, mis à part, ac, sa partie finale, qui appartient à, nous laisse interrogatif.

 

Jean-Louis écrivit dans une rubrique de toponymie destinée à La Dordogne Libre, le 12 mars 2017 :

 

" Avant l’arrivée du chemin de fer (1860), ce village n’était composé que d’une seule ferme, bâtie près du pont par lequel la route de Brive enjambe le ruisseau de Saint-Geyrac. L’actuel lieu-dit s’est donc développé autour de la station, le toponyme historique étant " Le Pont de Niversac ".

Au plan étymologique, Niversac peut procéder d’une villa gallo-romaine nommée *Nerviciacum (le domaine de Nervicius) ; selon Jacques Astor*, Nervicius serait formé sur l’ethnique Nervius (les Nerviens, peuple de la Belgique antique). Cette hypothèse suppose une métathèse Nervi- > Niver- semblable à celle qui s’est produite pour la ville antique de Nevirnum, devenue Nivernum (Nevers)."

 

* Jacques Astor est l'auteur d'un Dictionnaire des noms de familles et noms de lieux du midi de la France, 2002.

 

Suivons donc l'itinérance où l'on rencontre le Pont de Niversac. On trouve de multiples toponymes construits sur pont de. Citons le Pont de Neuilly, dans la ceinture ouest de Paris, Le Pont de La Maye, faubourg bordelais, formant un quartier situé au nord de la commune de Villenave-d'Ornon, et, plus proche de nous, Pont-de-Cause écart de Saint Cybranet. Beaucoup de ces lieudits sont devenus des localités plus ou moins importantes. La communauté humaine a toujours eu beaucoup de sympathie pour les ponts essentiellement -et surtout- car ces passages facilitaient et promouvaient les échanges. Les ponts sont devenus des moteurs dans la construction lexicographique des localités. Ils sont souvent appuyés d'un complément de nom, complément déterminatif : Pont de l'Isère, Pont de Vaux, Pont de l'Arche, etc.

Il est rare que le toponyme soit formé de son radical et d'un suffixe. Pontoise, qui se passe d'explication onomastique, fait pratiquement figure d'exception.

Les ponts, ouvrages de jonction, existent sur tous les continents.

 

En Allemagne, dans le Palatinat, Zweibrücken est la francisation de Deux-Ponts. Ponte dei sospiri, le Pont des soupirs, lui, exprime l'affliction des malheureux qui, à Venise, l'empruntaient en jetant un ultime regard sur la cité des doges.

 

Revenons à Niversac.

Niversac sait être un pivot humain. Là, l'histoire prit un important rendez-vous lors de l'arrivée du chemin de fer mais des recompositions Saint Geyrac, Manoire et Isle ; "Terre de l'homme" reparlera d'ici peu avec de spectaculaires images de ce carrefour où les édiles saint laurentais, aturiens et boulazacois, portés par la volonté assembleuse de Jean-Pierre Passerieux, tiens, un heureux symbolique hasard d'onomastique, passe rieux, passe ruisseau, un de plus, et de Jacques Auzou, l'assembleur incontournable et infatigable de Grand Périgueux, ont fait germer ce pôle Isle-Manoire. Ce carrefour a su, grâce à ses excellents atouts valorisants, prendre rang en hissant leur cercle vivifiant des portes pétrocoriennes au niveau du plus pertinent lieu d'échange du Périgord.

 
 

Ce texte est dû au référentiel de Jean-Louis Lévêque, aussi et surtout, grâce à la bienveillante complicité de mon ami le majoral Jean-Claude Dugros que je salue chaleureusement.

 

 

Pierre Fabre

 

 


28/04/2024
3 Poster un commentaire

Avec humilité, Antoine, un étudiant des Pays de Loire, découvre le Centre d'interprétation de la laine et les vestiges des moulins de la Nauze.

 

MONPLAISANT

 

 

20240416_104009

 

Antoine Bonnant et Clarianne Witzes autour d'une table de travail.

Photo  © Pierre Fabre

 

Depuis plus de 10 ans, le Moulin du Cros, à Fongauffier, site d'interprétation de la laine, au bord de la RD 710,  a vu défiler bien des étudiantes pour s'intéresser à ce site comptable d'une historicité lainière et ouvrière où la Nauze fut l'âme vivante du lieu.

 

Cette année, Antoine Bonnant relève le gant et vient démontrer que cette activité sait -et peut- être tout aussi bien masculine. Notre siècle, par ailleurs, a su casser, dans les deux sens, bien des domaines jadis réservés.

Antoine, un jeune Angevin qui en est à son master 1 Direction de Projets ou Etablissements Culturels DPEC Formation qui vise à former des professionnels du secteur culturel aptes à occuper des postes de direction de coordination ou de médiation, va découvrir, au cours de cette saison, une activité remuante dans ces vieux murs qui, s'ils pouvaient parler, lui en diraient long sur ces activités artisanales. Elles ont été riches de péripéties autour de ce modeste cours d'eau. Sa première interrogation est pourquoi il y avait cet impressionnant chapelet de plus de 30 moulins sur le seul sillon de la Nauze qui s'étire sur à peine plus de 17 km.   

 

Antoine va recevoir au Moulin du Cros, bien des appuis et des conseils, notamment venant de Clarianne Witzes, la figure emblématique de ce "sanctuaire lainier". 

 

 

Pierre Fabre


27/04/2024
1 Poster un commentaire

Ce soir "Découvertes et occupations protohistoriques et antiques celto-gauloises".

 

 

Pierre-Lucien BERTRAND Pierre-Lucien Bertrand, auteur, libraire-éditeur et cinéaste, Buguois plus que de cœur, ce soir, fera revivre de la fin  du Néolithique, c'était avant-hier aux strates antiques, c'était hier, ce sillon de la Vézère qui fut celui de son enfance et de sa jeunesse. 

 

ABC Le Bugue

 

 


26/04/2024
0 Poster un commentaire