Terre de l'homme

Terre de l'homme

Des vœux empreints d'une sympathique simplicité

SAINTE FOY-de-BELVÈS

 

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

 

 

IMG_3499

Samedi 7 janvier, Maryse Durand m'invita,  pour "Terre de l'homme", à la cérémonie des vœux saint-foyens.

 

L'hendécagone saint-foyen composé de Maryse Durand, Dominique Forestier, Robert Lagrèze, Claudette Laroubine, Florence Marie, Giselle Ogier, Hervé Toublanc, Michele Vaïente, Pierre Ventelou et Yannick Vergnolle, donne la majorité aux dames.

Dans la ruralité profonde, où l'on a eu bien du mal à voir émerger des têtes féminines et où, dans des cas d'exception, les portes de l'exécutif municipal  sont toujours en attente du premier franchissement féminin, on ne peut que saluer cette victoire acquise non par les artifices électoraux, il n'y a pas de parité obligatoire dans les conseils municipaux des toutes petites entités, mais par la volonté citoyenne des saint-foyens.

 

 

Tout en me revendiquant d'un agnosticisme intangible, j'ai, depuis mon séjour des années 50/60 sur les remparts belvésois,  toujours été intrigué par Sainte Foy. Foy prénom rare, voire rarissime.

Curieusement, un site de généalogie voudrait donner le genre masculin au prénom Foy. Il est d'origine latine et vient de fides, foi, confiance.

https://www.prenoms.com/prenom-garcon/foy-11919

 

Foy est un prénom féminin fêté le 6 octobre. Il a pour variante la graphie Foi. Quand la fête patronale de Sainte Foy-de-Belvès existait, elle était, en pays nauzérois, la dernière manifestation festive de l'année.

 

Dans les références de l'Église, Sainte Foy, adolescente chrétienne, avait tellement confiance en Dieu, pendant la persécution de Dioclétien, au début du 4e siècle, qu'elle préféra la mort à l'apostasie. C'est à Agen, en 303, qu'elle comparut devant le tribunal de Dacien, proconsul romain, durant le règne de l'empereur Maximien. Elle aurait été cuite sur un lit d'airain et décapitée, à l'âge de treize ans, à Agen, en 303.

Ses reliques ont été transférées à Conques, dans le Rouergue, au 9e siècle, bien avant les atrocités promues par la religion catholique contre les Cathares et les Albigeois. Ces reliques sont honorées par la foule des pèlerins en route vers Compostelle. Le culte de la jeune martyre se répand rapidement dans toute la chrétienté, jusqu'en Amérique où les conquistadors imposeront son nom, Santa Fé, à plusieurs villes du nouveau continent, à partir du 16e s.

 

X. Reynes, notre professeur d'histoire, qui était, me sembla-t-il, un passionné de l'époque médiévale, se plaisait d'insister sur le rôle important de Conques, dent du Rouergue, qui a pour patronne Sainte Foy. Dans cet ensemble multi-séculaire, on trouve les noms des diverses places qui ont mis à l'honneur cette jeune martyre dont Sainte Foy-de-Belvès.

Elle aurait défendu sa foi chrétienne, jusqu'à mourir pour elle. Elle aurait été sur un lit d'airain et décapitée, à l'âge de treize ans, en 303, à Agen, après avoir comparu devant le tribunal de Dacien, proconsul romain, durant le règne de l'empereur Maximien.

 

Sortons de cette lointaine période de l'histoire et rapprochons-nous de ces perchoirs des Hauts de Beuze.

Le château de la Barde est situé au nord du bourg, juché sur un coteau, c'est l'ancienne demeure des Vassal, des de la Barde et de la famille Cassang. L'édifice, ancien repaire noble attesté en 1608, est devenu très défiguré ; en effet, il abrita successivement un asile, grâce aux religieuses franciscaines, puis une maison de charité pour jeunes filles handicapées. On peut également admirer à Sainte Foy de Belvès, son église qui avait un rôle défensif, ce qui explique son aspect massif et l’épaisseur de certains murs. Au XVIIe siècle, un clocher-mur est ajouté pour élancer la façade.

http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu/chateaux-dordogne-chateau-a-ste-foy-chateau-la-barde.html

 

Lors de la dernière guerre, les religieuses ont brillamment défendu leur foi en abritant dans leur demeure des gens qui n'avaient pas du tout leurs convictions, voire qui n'en avaient aucune.

Sainte Foy fut lors de cette période trouble, un refuge pour le regretté Yves Bancon, un résistant notoire, qui s'échappa des griffes de Goering et qui entretint une belle complicité avec Élie Maisonneuve, maire de Sainte Foy de 1929 à 1965.

 

Le toponyme de Sainte Foy, dans l'hexagone, revient aux quatre coins du pays avec des localités plus ou moins importantes comme Sainte Foy-la-Grande ou Sainte Foy-les-Lyon.

 

Sainte Foy-de-Belvès, elle, se dégage de ces entités importantes et se contente d'être la gardienne d'un sillon où la Beuze demeure l'aquatique forme vivante.

 

2

 

Maryse entourée de ses invités dont Serge Orhand, président de la communauté de communes, et Patricia Lafon-Gauthier, conseillère départementale.

 

 

Lecture de Maryse Durand.

 

 

Chères Fidésiennes, Chers Fidésiens,

Chers collègues élus,

 

Monsieur le Président de la communauté de communes,

Madame la Conseillère Départementale,

Je dois tout d’abord excuser Hervé Toublanc,  notre premier adjoint, qui est retenu en Vendée pour des raisons familiales et Claudette Laroubine, conseillère municipale, qui est, elle aussi, retenue pour raison personnelle.

Je remercie mon Conseil Municipal de m’accompagner en toute circonstance.

Bonne année à vous, à vos proches et à tous ceux qui vous sont chers.

Que  2023 vous garde tous en bonne santé, que cette année soit une année de bonheur, de réussite personnelle pour chacun et chacune d’entre vous.

Cela fait plaisir de se retrouver dans cette salle des fêtes ; en effet, la dernière fois, c’était il y a trois ans…

Je tiens à vous remercier personnellement et au nom du Conseil municipal, d’avoir pris un peu de votre temps pour venir partager cet instant de convivialité.

C’est un moment agréable de rencontre, de partage, mais c’est aussi un moment important pour la vie municipale. C’est le jour opportun pour faire avec vous la synthèse de l’année.

Que s’est-il passé depuis trois ans ?

  • Tout d’abord, il y a eu les élections municipales en mars 2020 et, deux jours après, le confinement était déclaré en France. Nous avons dû attendre le 27 mai pour élire le nouveau conseil municipal. Dans la même semaine, Claude MAGNE, notre deuxième adjoint fraîchement réélu, décédait subitement. Permettez-moi d’avoir une pensée particulière à l’attention de Claude. C’était un homme de terrain très investi,  toujours présent, toujours prêt à rendre service ; Claude était toujours là, pour ses voisins, ses amis, au comité des fêtes ou à la mairie. Sainte Foy a perdu un de ses piliers.

J’ai aussi une pensée pour les familles qui ont été éprouvées par le deuil avec la perte d’un être cher et je rappellerai à votre bon souvenir Marie Pierre Dauriac Traventhal et Nicole Marchand.

 

 

Ce qui a changé.

Le Bercail qui héberge la moitié de la population de Sainte Foy est devenu un établissement de l’APEI

Le Camping de Ratebout  a eu un changement de direction en 2022.    Andréa ROQUES et Betty DURVILLE sont les deux nouvelles co-directrices de l’établissement. Je rappelle que le Camping de Ratebout fait partie des lieux importants de la commune puisqu’avec ses 200 emplacements, il accueille de nombreux touristes. En saison estivale, il multiplie par 6 la population de Sainte Foy.

Au cours de ces trois années passées, nous avons vu plusieurs propriétés se vendre et, de ce fait, accueillir de nouveaux habitants. Je leur souhaite la bienvenue dans notre commune.

En 2023, nous allons poursuivre des chantiers commencés avant le confinement comme l’adressage, l’élaboration d’un projet de territoire, le PLUi (plan local d’urbanisme intercommunal)

Nous allons faire un aménagement dans cette salle pour créer un WC PMR

 

Je ne m’attarderai pas sur la communauté de communes, car je laisserai le soin à Serge OHRAND, notre Président, de vous en parler dans quelques instants.

Je ne veux pas clore cette allocution sans me tourner vers Marine BOUSQUET, notre nouvelle secrétaire, elle a succédé à Christine TASSIN qui est partie sur un temps complet à Siorac. Marine est en poste depuis le mois d’avril et j’ai beaucoup de plaisir à travailler avec elle. Son investissement et son professionnalisme sont pour moi une aide précieuse. Merci Marine pour ton accueil et ta disponibilité.

 

Je veux remercier également les employés inter-communaux qui interviennent régulièrement pour entretenir la commune et Christophe REY qui veille à la propreté de nos locaux.

 

Avant de laisser la parole à notre président, je vous redis : Bonne et Heureuse Année !

 

 

3

 

Les Saint-Foyens écoutent leur maire. On reconnaît à gauche de l'image, Francine Destreil, adjudante-chef de la gendarmerie nationale, qui représente la maréchaussée et ses collègues pris sur le terrain.

 

Maryse a profité de l'occurrence des vœux pour présenter Marine Bousquet aux Saint-Foyens qui ne l'ont pas rencontrée, depuis qu'elle a repris le secrétariat de la mairie.

 

Elle remplace Christine Tassin qui a rejoint Siorac.

4

 

 

 

Texte et photos © Pierre Fabre

 

 



10/01/2023
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres