Terre de l'homme

Terre de l'homme

L'été de la Saint Martin

 

Aujourd'hui, 2 novembre, jour des défunts, les cimetières croulent sous les fleurs d'automne.

 

La fleur majoritairement apportée sur les sépultures pour ce début novembre, aujourd'hui, est assimilée aux cimetières. C'est, manifestement, un bel hommage floral pour nos disparus mais cette fleur venue d'Orient, chez nous, a pris sa place en 1919, après ce terrible conflit qui emporta la fine fleur de la jeunesse. D'aucuns se plaisent de dire que c'est le président Raymond Poincaré qui fut l'instigateur de ce rituel horticole de novembre.  

 

Le terme de « chrysanthème » vient des deux mots grecs, « chrusos » qui signifie « or » et « anthemis » qui signifie « fleur ». Cependant, si son appellation est d’assonance grecque, sa naissance, elle, nous vient d’Asie. La fleur d’or était déjà cultivée en Chine, il y a 2 000 ans. Les Chinois la vénéraient et la travaillaient à la manière des bonzaïs. Au Japon, offrir des chrysanthèmes est un symbole d’éternité. On jette d’ailleurs ses pétales lors des mariages. À Tokyo, tous les ans, dans le parc principal, est exposée une présentation de chrysanthèmes spectaculaires. Les Tokyoïtes s'y rendent par dizaines de milliers.

 

https://www.paris.fr/pages/connaissez-vous-l-histoire-de-la-fleur-d-or-des-cimetieres-5220

 

 

Credit: UIG via Getty Images/Arterra

 

Compiègne. La clairière de Rethondes.

Crédit image UIG via Getty © Image / Arterra

 

L’été de la Saint-Martin, période en principe de temps ensoleillé et radouci, se situe après les éventuelles premières gelées de l’automne et juste avant l’hiver. Cet "été" se précise en octobre ou au début de novembre dans l’hémisphère nord. Cette année, l'été a joué de longues prolongations et l'été de la Saint Martin se situe dans ces prolongations.

Rappelons que cet été possible, agréable et attendu pour marquer une pause lors des premiers jours moroses de l'automne, n'a absolument rien de scientifique. Il campe sur les probabilités automnales. N'oublions pas que si la Toussaint vient à nous, en général, avec des conditions météorologiques qui sont souvent décriées, à tort, comme étant un temps de Toussaint, nous pouvons connaître de belles fraîcheurs, du gel, de la pluie... voire de la neige.

 

https://www.meteoconsult.fr/actualites-meteo/2021-11-11/61432-quel-temps-le-jour-de-l-armistice-du-11-novembre-1918

 

Le calendrier grégorien, encore lui, avait pris pour Saint Martin, le jour du 11 novembre. C'est toujours le cas mais l'histoire l'a occulté de nos calendriers pour donner la place au jour de l'Armistice de 1918.

 

Il y aura 104 ans, le lundi 11 novembre 1918, était signé l'armistice dans la forêt de Compiègne à Rethondes*. Cet armistice marquait la fin de la Première Guerre Mondiale. Quel temps faisait-il en France ?
 
La clairière dite de Rethondes n'est pas dans cette entité toute proche mais dans la commune de Compiègne

 

Un temps calme mais brumeux

Avec la présence de l’anticyclone des Açores sur le proche Atlantique, le 11 novembre 1918, des conditions anticycloniques d’automne régnaient sur l’ensemble de la France. Les pressions atmosphériques étaient élevées (entre 1025 et 1030 hPa) et le ciel est couvert dans le nord du pays. Le matin, les brumes étaient  fréquentes dans le Sud-Ouest et les brouillards épais dans le Nord-Est.

Des températures hivernales

Les températures étaient basses avec quelques gelées blanches. Au lever du jour, on relevait : -1 °C à Nantes et au Mans, 1 °C à Limoges, 0 °C à Paris, 3 °C à Clermont-Ferrand, 4 °C à Bordeaux, 7 °C à Brest, 9 °C à Toulouse et 12 °C à Marseille. À Rethondes, en forêt de Compiègne, lors de la signature de l’armistice, à 5 h 15 du matin, le temps était brumeux et frais.

 

 

Les prévisions pour 2022

 

Prévis Compiègne 11

 

 

Prévis Siorac

 

 



02/11/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres