Terre de l'homme

Terre de l'homme

Mégalomanie, laxisme, négligence

 

 

 

Narcisse 3

 

 

                                                Narcisse - Le Caravage (peint vers 1599)

 

 

 

Voici, encore, un de ces scoops, particulièrement inquiétant, qui concerne la santé et qui fait mouche auprès de personnes préoccupées par leur ligne corporelle, se jetant inconsciemment comme des affamés sur la pilule miracle censée apporter la solution à leur problème.

Il s’agit, bien sûr, de cette nouvelle stupéfiante à propos de l’usage, à des fins purement esthétiques, d’un vrai médicament réservé au diabète type 2, c’est-à-dire de la cinquantaine, l’Ozempic dont on a découvert, récemment, les propriétés amaigrissantes. Certains ou certaines s’empressent de le détourner de sa vocation première, le traitement du Diabète de type II, à d’autres fins que celles pour lesquelles le médicament a reçu une Autorisation de Mise sur le marché par l’Agence Nationale du Médicament, sans se soucier des conséquences possibles, des mises en garde et précautions d’emploi.

Le mot-clé tapé sur le réseau social TIK-TOK a fait florès, plus de 500 000 clics en peu de temps et la nouvelle s’est répandue comme une mèche, partout dans le monde. La presse indique seulement, en ce début de mars, que « le phénomène engendre des tensions d’approvisionnement et inquiète médecins et autorités », un peu court. Surtout, quand on voit que ce produit auto-injectable en SC, prêt à l’emploi, serait délivré « sans surveillance », sur simple prescription, sans qu’aucune mesure ne soit prise d’une plus grande restriction de vente aux conditions d’autorisation de mise sur le marché.

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

 

 

Ozempic

 

 

Ainsi, fleurissent des commentaires sur les réseaux sociaux « J’ai commencé Ozempic, il y a six semaines", raconte une sportive américaine bien plus maigre que sur les photos d’avant, "je n’ai fait aucun exercice, je me suis juste injecté le produit. »

Il faut savoir qu’il existe un produit similaire qui vient juste d’être officialisé, contenant une plus forte dose de produit actif (sémaglutide) sous le nom de Wegovy réservé aux obésités importantes, selon la classification IMC, avec maladies associées, le plus souvent cardio-vasculaires ou insuffisance pulmonaire ou encore autres troubles métaboliques surajoutés. Mais, ce produit n’est pas remboursé, contrairement à l’Ozempic délivré sur simple ordonnance. D’où le constat « des pharmaciens ont constaté des ordonnances d’Ozempic pour des non-diabétiques ainsi que des ordonnances falsifiées, utilisées par plusieurs personnes. »

 

J’en resterai là, simplement ajoutant qu’à ce jour, rien ne semble avoir ameuté les autorités sanitaires ni le Conseil de l’Ordre des Médecins, toujours en retard d’un métro. Alors, attendons la suite.

 

Abordons, aussi, la question de comportements assez hallucinants de certains individus qui, peut-être, sous l’emprise de la mégalomanie, se mettent à explorer des chemins de vie étonnants, surprenants.

 

Ainsi, un grand champion de tennis comme Novak Djokovic, pour rester au top de la gloire et de la réussite, s’enferme dans une enceinte pressurisée pour subir un traitement barométrique sous oxygène, sorte de thérapie hyperbare, afin de débarrasser, rapidement, son organisme de déchets toxiques tels que ferments lactiques accumulés dans les muscles et retrouver le top physique et mental, parlant, aussi, à ses verres d’eau avant de les ingurgiter. Il semble que cela lui ait réussi.

 

Un Américain fortuné de 45 ans n’a rien trouvé de mieux que de s’entourer d’une équipe de 30 médecins et autres spécialistes en matière de médecine régénérative pour « l’aider à inverser le processus de vieillissement de chacun de ses organes. »

Un programme pour endiguer cette évolution naturelle de l’organisme a été entrepris, d’un coût phénoménal qui s’élèverait, cette année, à plus de deux millions de dollars. Nous sommes bien dans la démesure, dans la paranoïa ? En tout cas, c’est son corps qui l’intéresse car il veut conserver, voire stopper ce processus inéluctable qui nous touche tous : rester avec un foie, un cœur, un cerveau, des reins, des muscles, un appareil digestif, jeunes comme à 18 ans !

 

C’est le Project Blueprint : règles de vie strictes, régime alimentaire végétalien (1977 calories), sport (1 h/j et 3 fois/semaine à haute intensité), sommeil encadré aux mêmes horaires, tous les soirs, après deux heures de port de lunettes qui bloquent la lumière bleue. Tout cela, suivi de dizaines de tests médicaux complétés par des bilans sanguins, IRM, échographies, coloscopies...et, les médecins d’ajouter que son corps rajeunit, qu’il reste à explorer une gamme de thérapies géniques expérimentales.

Le responsable de ce régime draconien, un certain Olivier Zolman, est médecin diplômé de l’université de Londres avec mention, a fondé Consulting à Cambridge, avec l’ambition de prouver que ses méthodes ont pour but « une réduction du vieillissement de 25% sur les 78 organes d’ici à 2030 ». Son client actuel se distingue par les efforts produits et autant de bénéfices et d’affirmer qu’il conserve l’historique des données : gamme d’IRM pour le cerveau, ultrasons pour le flux sanguin, le volume des tissus, les ventricules cérébraux, le mésencéphale, le cervelet, l’hypophyse, le tronc cérébral, mesures cognitives, tests d’aptitude, prises de sang.

Tout le corps de son client a été cartographié : 33537 images de ses intestins, l’épaisseur de sa carotide, stimulation du plancher périnéal par des impulsions électro-magnétiques pour stimuler la sangle musculaire, mesurer le nombre d’érections nocturnes, l’indice de masse corporelle, la glycémie, la fréquence cardiaque, le taux d’oxygène, la thyroïde, le système nerveux...Au long de la journée, il avale des aliments sains et solides dont on varie la composition ou la quantité selon les résultats : du lycopène pour artères et peau, metformine pour éviter des polypes intestinaux ou accumulation de graisses, du curcuma, du poivre noir, du gingembre pour les enzymes hépatiques et les inflammations, zinc, lithium, lait d’amande, noix de macadamia, graines de lin, cannelle, lentilles noires, brocoli, ail, chocolat noir. Se brosse les dents et se rince la bouche avec de l’huile d’arbre à thé, applications de gel anti-oxydant.

Ainsi va sa vie extrêmement régulée, réglée dans des contraintes strictes et quotidiennes qui rythment les heures de la journée Une fortune pour y parvenir. Une sorte de robotisation de l’existence, au service d’un idéal ? Pourra-t-on, un jour, déterminer la formule standardisée en vue d’un certain rajeunissement ? Le culte du corps passait, jusqu’à maintenant, par le body-building d’athlètes donnant en spectacle, leur musculature hypertrophiée.

 

 

Arnold-Schwarzenegger-Bodybuilding

 

 

Mais, dans ces conditions, qu’en est-il du travail intellectuel, de l’enrichissement de l’esprit et de la mémoire, de la nécessité du perfectionnement de ses jugements, de ses concepts, de son adaptation continuelle à l’évolution sociale ?

 

Peut-être, pensez-vous comme moi qu’il y là, un surdimensionnement de l’ego ; un tel enjeu qui va contre l’évolution naturelle de l’être humain, n’est-il pas voué irrémédiablement à l’échec ? Expérience qui pourrait être brutalement interrompue par un accident, une maladie ou tout simplement une détérioration mentale grave .

 

Quid de la suite ?

 

 

Jacques Lannaud

 

 



08/03/2023
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 208 autres membres