Terre de l'homme

Terre de l'homme

Promenade numismatique (suite et fin). La monnaie fiduciaire devient quasiment obsolète.

 

La monnaie fiduciaire devient quasiment obsolète.

 

Afficher l’image source

 

Les toponymes et microtoponymes pointent des lieux où les rencontres nocturnes signaient parfois des lieux de dépouillement de bourses. Malecourse, Mauvelat, Bos Rouge, Mauperthuis, Prends-y-garde, etc...  L'image ci-dessus, dans la Vallée du Céou, lieudit de Malecourse, à Bouzic.

 

 

Le papier, vecteur de la monnaie fiduciaire, monnaie qui, bien entendu, n'est qu'une convention, nous rappelle que nos échanges d'hier, pratiquement tous concrétisés avec ces papiers imprimés, de nos jours, sont de plus en plus remplacés par la monnaie scripturale. Celle-ci, simple jeu d'écriture, évite les vols au premier degré. Il reste aux génies de l'informatique de trouver des failles mais leurs malversations doivent savoir contourner tous les paramètres de protection des comptes.   

On ne va plus attendre dans les chemins creux, après les foires d'antan, les marchands de bestiaux pour leur dérober le magot de leur négoce, pour la bonne raison qu'il n'y a pratiquement plus de marchés de bestiaux et encore moins de chemins creux. Les convoyeurs de fonds sont toujours exposés aux voyous de très haut niveau qui, pour les dépouiller, parfois dans le sang, usent d'armes de guerre.

 

Les transactions commerciales, pour la plupart, se finalisent avec un virement ou une carte bancaire, plus rarement par des chèques.

 

Revenons à nos billets de banque. Le concept se perd dans la nuit des temps et remonterait à la Dynastie Song du Nord, en Chine du Nord 960 – 1127), au XIème. Depuis, les billets de banque ont profondément évolué. Ces valeurs papier sont -et  étaient- l'œuvre d'artistes. Ils travaillent avec la polychromie. Les grands de ce monde, tout comme les sites  d'exception, Robert Kalina fut le créateur du billet de 5 €, avec l'image du Pont du Gard,  le 2 mai 2013illustrent ces billets. Citons, parmi eux, Richelieu, Victor Hugo, Pascal. Ils peuvent laisser poindre une épigraphe qui associe l'image en effigie à l'œuvre. Ce fut le cas pour Montesquieu avec l'esprit des lois. Le 200 francs Montesquieu, billet de banque français créé le 20 août 1981 par la Banque de France, fut émis le 7 juillet 1982. Il fut remplacé par le 200 francs Gustave Eiffel.

 



06/01/2021
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 254 autres membres