Terre de l'homme

Terre de l'homme

Si Fongauffier m'était conté, une promenade aux flambeaux en faveur du Téléthon.

 

 

SAGELAT-lez-MONPLAISANT

 

Si Fongauffier m'était conté

 

Samedi 13 novembre, nous serons encore au cœur de l'Été de la Saint Martin et, a priori, les prévisions de la Météorologie nationale nous annoncent un doux moment automnal.

Le Comité des Fêtes de Sagelat qui, depuis ses débuts, se démène pour apporter une contribution au Téléthon, ce 13 novembre, organise une soirée en faveur de cette œuvre caritative.

 

À 20 h 30, réunion des participants à la salle des fêtes. Après les civilités d'usage, constitution du groupe qui va s'émerveiller devant la fontaine historique, parcourir les rues, venelles et placettes du village. Ce type de balade nocturne fut inédit lors d'une renaissance de la fête, le 20 août 1961. Cette initiative, alors, précéda le spectacle d'un toro de fuego et avait beaucoup plu. Il y a une huitaine d'années, cette balade fut reprise en fin de saison. Elle fut également appréciée par les personnes qui, pour la plupart, étaient du voisinage et  découvraient le village.

Il y a tout juste 20 ans, le 10 juin 2001, l'animation "Nomades de toujours" a passionné le public avec une balade musicale contée dans le village et plusieurs personnes belvésoises et sioracoises, entre autres, ont été surprises par la découverte d'un bourg, à deux pas de chez elles, qu'elles méconnaissaient.

Le charme de vénérables maisons pluriséculaires, avec les effets nocturnes,  ne manque pas de séduire les amateurs de vieilles pierres.

La balade peut, au gré des interventions des promeneurs, dépasser  l'heure d'une poignée de minutes. Comme nous sommes tout de même en novembre, mieux vaut se couvrir pour ce moment de partage.

 

En complément des flambeaux, les visiteurs pourront, bien entendu, se munir de lampes de poche personnelles pour  mieux découvrir les détails des vieilles pierres.  

 

 

Manon Desplein-Bossenmeyer

 

 

Photos © Pierre-Bernard Fabre

 

Au cours de cette promenade, Manon Desplain-Bossenmeyer, étudiante, elle doit, très bientôt, devenir professeur des écoles, va nous restituer l'histoire dramatique de la crue millénaire de 1812 qui fit des ravages humains et, bien sûr, matériels. Elle rappelle, si besoin était, que nos tout petits cours d'eau peuvent avoir des furies. La Roya et la Tinée, il y a un an, sont, hélas, entrées dans une scène tragique.

Après la balade aux flambeaux, un bon tourin périgordin assorti de petites pâtisseries sera servi à la salle des fêtes.

Pour agrémenter cette soirée, Alain Borie qui sait parfaitement restituer des histoires truculentes dont, entre autres, quelques savoureuses péripéties du Dr Boissel, clôturera cette animation.

 

Pour cette soirée caritative, il sera demandé pour chaque participant adulte, l'écot de 10 €, pour les enfants, ce sera simplement 2 €, le prix du flambeau.

 

Pour les inscriptions facultatives, mais vivement recommandées pour l'intendance, contacter le 06 80  67 48 55  ou 06 32 77 69 65 

dominique.desplain@orange.fr

 

 

 

N'oublions pas les gestes barrières,

respectons nos distances.

 

 

P-B F

 

 



01/11/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres