Terre de l'homme

Terre de l'homme

Rencontre de la châtaigne et des saveurs automnales

VILLEFRANCHE-du-PÉRIGORD

 

 

RENCONTRE de la CHÂTAIGNE et des SAVEURS.

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Coucou me voilà !

 

Boletus edulis ou Cèpe de Bordeaux est une espèce de champignons basidiomycètes de la famille des Boletaceae que l'on rencontre dans l'hémisphère nord. C'est l'une des espèces parmi les bolets qui est aussi appelée cèpe, entre autres noms vernaculaires ou commerciaux. La classification de cette espèce est en constante révision, notamment depuis que la phylogénie distingue une branche américaine et une branche européenne au sein du genre Boletus.

 

 

Cet excellent champignon comestible très recherché est commercialisé et cuisiné mondialement sous diverses formes. Wikipédia

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

20221016_142615

 

Les cagettes de cèpes étaient, plutôt, aussi rares qu'inattendues.

Photo © Fanny

 

 

L'homme de plume dantonien qui a mis en poésie le magnifique calendrier républicain,* a voulu donner à la belle arrière-saison, des substantifs bien évocateurs.  Philippe-Nazaire Fabre -dit d'Églantine. Il ajouta "d'Églantine" à son nom en souvenir d'une églantine d'argent qu'il aurait remportée dans sa jeunesse à l'occasion d'un concours de poésie organisé par l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse.- homme du Razès viticole, a choisi Vendémiaire pour septembre-octobre et retenu pour Brumaire, mois de la brume, pour le mois suivant, attendant le froid pour donner à Frimaire, le chevauchement de novembre à décembre.

* Le calendrier républicain, nous le devons au mathématicien Monge et, curieusement, au peintre David qui suivit l'assassin de la Première République et aussi du Calendrier républicain.

 

Revenons à nos moutons  sses, pas ceux de "Il pleut bergère", mais à ceux des espaces sylvestres du Villefranchois.

 

Villefranche, il y a une douzaine d'années, a institué "La fête du cèpe et de la châtaigne". Ce rituel signait bien son terroir mais, chaque année, on se croisait les doigts pour la venue très capricieuse des cèpes. Ils sont les seigneurs de nos bois. Parfois ils venaient, parfois ils ne daignaient point paraître. Les organisateurs ont trouvé une astuce pour éviter leur fantaisie. Ils ont renommé leur manifestation "Rencontre de la châtaigne et des saveurs". Si les cèpes renâclent, les  châtaignes, elles, viennent  avec des fortunes diverses.

 

20221016_120334

 

En grande tenue, les confréries amies des terres occitanes invitées. 

Photo © Alain Borie

 

 

Cette année, la sècheresse persistante et l'absence de pluies pendant un quadrimestre, faisaient craindre une absence totale des bolets. Eh bien, non, ils sont venus des parages du Périgord noir mais aussi du voisinage quercynois. Il s'est dit qu'un Marminiacois, le samedi, avait eu la chance d'en apporter 84 kg. Une Bessoise, beaucoup plus modeste, en apporta une dizaine de kgs . Le tout partit sans même avoir eu à les exposer.

 

20221016_120354

 

Intronisation de Christian Eymerie et de Denis Gouyou. 

Photo © Alain Borie

 

La (ou le, pour faire plaisir à celles et ceux qui l'ont masculinisée) COVID a cassé cette manifestation. Pendant deux ans, elle s'éclipsa. Cette année, elle a amorcé sa reviviscence autour de la vieille halle. Les marrons ont cuit et le jus de pomme coula à flots. Des adeptes de nos traditions sont allés manger la mique pour saluer cet été indien qui n'en finit plus.

 

Pierre Fabre

 

  

____________________________________

 

Demain, "Terre de l'homme", dès ce jour, adopte la modération

 



17/10/2022
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 262 autres membres