Terre de l'homme

Terre de l'homme

Christian Boissy, emporté par ce redoutable fléau de notre temps.

 

DOISSAT

 

Christian Boissy n° 1

 

 

Mon ami Christian Boissy, maire de Doissat, hier 11 février, vient de nous quitter.

Christian, en 2014, à la mairie de Doissat, troqua son écharpe au gland d'argent pour ceindre celle au gland d'or. Il prit alors le relais de son ami Jean-Jacques Varga.

Son départ, est-il nécessaire de le souligner, plonge sa famille, ses amis, et ses concitoyens dans la peine.

 

Dans l'après-midi de demain, ce samedi 13 février, à 14 h 30, compte tenu des circonstances, l'assistance, pour lui rendre un ultime hommage, sera pondérée par les paramètres sanitaires. 

 

Avant la cérémonie, les personnes qui le souhaitent, peuvent aller s'incliner au pied de son catafalque au Funérarium de Belvès. 

Christian était un personnage d'une parfaite authenticité doissacoise. Il naquit à Doissat le 24 avril 1949. Il fit donc ses premiers pas sur cette commune à l'orée des années 50. Il a suivi tous les travaux entrepris par l'équipe municipale dont il était partie prenante et même ceux de la mandature précédente. Christian s'intéressait, naturellement, à tout ce qui concernait Doissat, que ce soit pour soutenir sa dimension agricole ou sa place dans la vie associative et culturelle. On l'a rencontré dans les "Rallyes à la noix", dans les concerts du Mondiol et dans les marches nocturnes qui avaient pour finalité de valoriser Doissat, commune qui fut en pointe pour la nuciculture.

Parmi ses satisfactions, on notera qu'il se plaisait à citer la retenue d'eau des sources de la Beuze qui, lors des périodes de sècheresse, joue pleinement son rôle pour l'irrigation.  

C'est un pan de tout cela qui s'effondre avec le départ prématuré de mon ami Christian.

 

À titre personnel, je tiens à exprimer toute ma sympathie à Lionel, son fils, à Bernard, son frère, mon vieux condisciple des Remparts belvésois, à ses proches et à ses concitoyens. 

 

 

Et les shadock pompaient.jpg

 

Le 28 septembre 2019, Christian n'était pas peu fier de présenter à ses hôtes, Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne et Sébastien Lepetit, sous-préfet de Sarlat, les aménagements de "son" village où l'on pouvait remarquer  qu'une belle allée piétonne débouche sur une pompe manuelle de relevage hydraulique qui n'est pas postiche... et fonctionne.

Photos Pierre Fabre.

 

________________

 

La publication du billet pour la R.D. 706, Vallée de la Vézère, prévue pour aujourd'hui, est reportée à demain.  Catherine Merlhiot, la coordinatrice de ce blog, prépare une nouvelle fenêtre : Un personnage, un lieu à découvrir.

 

 



12/02/2021
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 208 autres membres