Terre de l'homme

Terre de l'homme

Une figure de la vie rurale s'en est allée

 

 

CLADECH

 

Une figure de la vie rurale s'en est allée

 

 

Jean-Jacques Francès

 

J-Jacques Francès

Samedi 3 avril, de nombreuses personnes sont venues à Cladech  pour l'ultime hommage rendu à Jean-Jacques Francès.

 

Jean-Jacques, tout le monde connaissait. Il a tenu, avec Nicole, son épouse, la Coopérative agricole sous la gare de Belvès, pendant bien des années et, après la dissolution de celle-ci, il la sauvegarda en créant "La Périgourdine", un convivial point de vente rural.

 

Après une présence de 32 ans dans ce point d'échange, il prit sa retraite au pied de l'ancien bassin minier de Merle.

 

Jean-Jacques vit le jour à Versailles, le 23 février 1945 et il nous quitta le 1er avril à Brive.

 

Il effectua ses servitudes militaires en 1964/65 à Arras, Lens et Saint Germain-en-Laye.

 

Il laissera le souvenir d'un personnage attachant et discret qui, lorsqu'il était à la coopérative, savait guider et conseiller les néo-ruraux qui hésitaient pour choisir les produits adéquats à leurs besoins.

 

Il y avait donc dans cette toute petite commune, un nombre considérable de personnes venues, bravant le cinglant Vent du Nord, entourer Nicole, ses fils et ses proches. On remarquait dans l'assistance, un nombre important d'élus, dont les conseillers départementaux du canton ainsi que, naturellement, Jean-Pierre André, le maire de Cladech, Maryvonne Chaumel, maire de Carvès, J-Pierre Passerieux, le maire de St Germain et les anciens maires de Veyrines-de-Domme et de Grives.

 

Réitérons notre sympathie à la famille endeuillée.   



06/04/2021
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 262 autres membres