Terre de l'homme

Terre de l'homme

D'où venons-nous ?

"Le drame de l'Afrique, c'est que l'Africain n'est pas assez rentré dans l'histoire....Dans cet univers où la nature commande tout...jamais l'homme ne s'élance vers l'avenir.....jamais il ne lui vient à l'idée de sortir de la répétition pour s'inventer un destin".

C'est en ces termes que le président de la République commence le discours de Dakar (20 juillet 2007), discours écrit par Henri  Guaino, remarquable par ses qualités stylistiques mais dont l'introduction fait fi de la réalité scientifique.

Non seulement l'Africain est entré dans l'histoire, il n'en est jamais sorti. Il en est le commencement. Sept millions d'années nous séparent de notre premier ancêtre découvert par le professeur Brunet au nord de ce qu'on appelle aujourd'hui le Tchad, alors terre fertile, riche en arbres et en oasis. Il l'a appelé Toumaï. Une éternité. Aussi, je m'en tiendrais à quelques séquences que des préhistoriens espiègles et pédagogues ont appelées : La ruée vers l'os - East side story - Out of Africa.

"La ruée vers l'os" fait référence à la frénésie qui s'est emparée des préhistoriens et archéologues après la découverte qui confirmait l'ancienneté de nos ancêtres (1959). Dés lors les expéditions internationales se succédèrent pendant les années 1960 et 1970. En 1974, Yves Coppens découvrit Lucy.

"East side story" et non la comédie musicale "West side story" évoque la thèse d'Yves Coppens soutenant que la faille du Rift, qui sur 3000 km de l'Erythrée au Mozambique constitue une barrière écologique à l'est de laquelle l'homme s'exerce à la bipédie dans la savane et à l'ouest de laquelle les grands singes s'aventurent dans la forêt. Thèse mise à mal par le professeur Brunet qui découvre Toumaï à l'ouest de la vallée du Rift (2002).

Out of Africa évoque la double sortie d'Afrique, sorties fort éloignées dans le temps. La 1ère eut lieu il y a 2 millions d'années, la 2ème entre - 200 000 et - 100 000 ans : l'homme moderne qu'on appellera plus tard l'homme de Cro Magnon, quitte la Corne de l'Afrique pour occuper l'Europe et l'Asie en empruntant le couloir du Levant.

homme de cro magnon

 

 

C'est au cours de cette migration que l'homme moderne a rencontré l'homme de néanderthal. La cohabitation durera au moins 10 000 ans, puis Néanderthal s'éteindra progressivement et finira ses jours en Espagne. Nous avons cependant gardé 2% de ses gênes.

Je mesure l'insatisfaction des lecteurs que peuvent provoquer ces raccourcis. Retiendrait-on seulement de cet article que l'Afrique est le berceau de l'humanité, que les hommes quelle que soit la couleur de leur peau, leur religion, appartiennent à la même espèce, à la même communauté de destin, j'en serais satisfait. A notre époque où l'homme se rend compte de sa fragilité, que sa vie est menacée, on n'oubliera pas que Toumaï notre ancêtre, veut dire espoir de vie.

PS : Comment ne pas citer Denis Peyrony (1869-1954), né à Cussac, instituteur et préhistorien de renom.

 

Pierre Merlhiot



15/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres