Terre de l'homme

Terre de l'homme

Histoire-Géo

 

 

Carte Afghanisatn

 

 

                                                                       Carte d'Afghanistan.

 

 

L'Afghanistan fait aujourd'hui l'actualité.

Il est à parier que ce pays fera reparler de lui.

Chacun appréciera le bien-fondé du départ des Américains et les conditions dans lesquelles il s'est déroulé. Mais tel n'est pas mon propos.

 

Je m'efforce de comprendre pourquoi un peuple, handicapé par ses divisions tribales, a toujours réussi à résister aux invasions ou à des interventions relevant du droit d'ingérence.

 

Dans ces conflits, pourtant asymétriques, successivement, Anglais et Russes l'ont payé très cher et aujourd'hui, c'est au tour des Américains qui, après une guerre de 20 ans, avec des moyens considérables, viennent de connaître la même mésaventure. Ce pays, porte naturelle de l'Asie, ouverte sur l'Occident, passage naturel entre le bassin méditerranéen et la plaine indo-gangétique , est une tentation et un piège.

Je m'en tiendrai à deux exemples : la KhyberPass (défilé de Khyber) et la plaine du Panchir.

 

 

 

Capture d’écran 2021-09-08 à 19

 

                                                                  La KhyberPass

 

 

La KhyberPass est un long défilé de 50 km de long, étroit parfois seulement de 15 mètres, reliant l'Afghanistan au Pakistan (Kaboul - Jalalabal - Peshawar). Après Alexandre Le Grand, il fut emprunté par les Perses, Mongols, Tartares et autres peuplades qui voulaient islamiser l'Inde. Voie de passage, ce défilé est un piège.

 

 

Capture d’écran 2021-09-08 à 19

 

                                                            Bataille de Gandamak

 

 

En 1842, au pied de la Khyber Pass, une colonne anglaise forte de 15 500 hommes fut exterminée. Il n'y eut qu'un seul survivant.

Cette bataille de Gandamak mit un coup d'arrêt à l'expansionnisme des Anglais qui ne tenteront plus d'imposer un dirigeant qui ne soit pas accepté par les tribus et en particulier par les Patchouns majoritaires.

 

Aujourd'hui la KhyberPass reste un lieu hautement stratégique.

 

Capture d’écran 2021-09-08 à 19

 

                                                                       La vallée du Panchir

 

La vallée du Panchir est l'autre lieu emblématique, ce bastion n'a jamais été conquis. La vallée est étroite, enclavée et difficile d'accès.

Le commandant Massoud et ses hommes ont successivement résisté à l'armée soviétique (1979-1989), à la république démocratique d'Afghanistan (1989-1992) puis à l'émirat islamique (1992-2001).

 

Capture d’écran 2021-09-08 à 19

 

                                      Monument en hommage au commandant Massoud

 

Le commandant Massoud, qui ne cessa de mettre en garde les Occidentaux, fut assassiné juste avant les attentats du 11 septembre aux USA ; mais, son fils, aujourd'hui, reprend le flambeau pour conserver son emprise sur la vallée (cet article a été rédigé avant la prise par les Talibans de  Bazarak,   capitale de cette province).

 

Capture d’écran 2021-09-08 à 19

                      

                                             Au centre : le fils du commandant Massoud

 

On voit bien à travers ces deux exemples, que la géographie physique d'un pays détermine, en partie, son histoire.

La paternité de ce couple (histoire-géographie) est à mettre au crédit d'Hérodote.

 

 

Capture d’écran 2021-09-08 à 19

    

                                                      Carte d'Hérodote 

 

 

Michelet ne dit pas autre chose quand il écrit : "La France est une personne". La IIIème République entretiendra   cette idée par des ouvrages tels que : "Le tour de France par deux enfants. "                                                                

Une autre preuve de la consécration de cette union, c'est le géographe Vidal-Lablache qui nous l'apporte, en écrivant le 1er volume de l'histoire d'Ernest Lavisse. Il faut décrire la France avant de connaître son histoire.

Histoire-Géo comme on dit physique-chimie, une seule expression dont les 2 membres sont indissociables. Dans la sphère universitaire, certains historiens n'ont pas souscrit à cette union et ont parlé de divorce, divorce acté par Bertrand Russel : Le divorce entre l'histoire et la géographie est dû au divorce entre l'espace et le temps.

 

Mais ceci est une autre histoire.

 

PS : Si elle n'est pas déterminante, la géographie joue un grand rôle dans les conflits armés. Les combattants de la guerre d'Algérie en ont fait l'amère expérience dans les Aurès ou les Gorges de Palestro.

 

Pierre Merlhiot

 

__________________

 

Demain : Les Z'Igolos attendus ce 11 septembre, à Castelnaud.

Après-demain : Connaissez-vous les remparts de Domme, une rencontre patrimoniale et historique d'Anne Bécheau.



10/09/2021
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres