Terre de l'homme

Terre de l'homme

L'abbé Raymond Boissavy n'est plus.

SAINT CYPRIEN

 

 

 

Qui fut Raymond Boissavy.

 

Raymond Boissavy naquit à Lieu-Dieu, écart de Boulazac, le 21 juillet 1939, c'est à dire un mois avant le déclenchement de la seconde Guerre mondiale.

 

Il poursuivit ses études ecclésiastiques au Petit Séminaire de Bergerac, puis au grand Séminaire de Périgueux avant d'être ordonné prêtre en 1966.

 

C'est es qualité de vicaire de Sarlat qu'il commença sa mission pastorale. Sa première cure fut Le Coux & Bigaroque le 26 septembre 1970. Il prit la paroisse de Saint Cyprien le 21 août 1976, il restera cypriote jusqu'à la fin de ses jours.

 

Il s'est éteint à l'EHPAD de Castels, hier, 6 mars.

 

Que peut-on dire de Raymond.

 

Ce prêtre atypique qui secoua les traditions conformistes, savait comprendre ses paroissiens et, aussi, celles et ceux qui n'avaient qu'un lien détendu avec l'Église... voire qui n'en avaient aucun. Mélomane averti, il fut aux côtés de celles et ceux qui ont voulu donner de grands moments musicaux à l'abbatiale, dont ceux de Bach en juillet et août.

Passionné de culture, Raymond connaissait chaque édifice cultuel où il avait officié, pouvait parler de la richesse des cœurs, des chapelles, des retables, des fresques et de tout ce qui gravite autour de ce petit patrimoine, heureusement et justement conservé. Dans son bulletin "Ensemble", il n'hésitait pas, dans ses interventions, à rappeler une certaine rigueur à ses "ouailles". 

 

Souvent, on consultait Raymond, latiniste d'exception, pour sortir du premier degré, retrouver et comprendre le  sens d'une citation ou d'une expression.

 

Raymond, c'était un adepte de cette vie locale qui le passionnait. Nos collines, nos bosquets, nos cours d'eau  et nos villages et hameaux le fascinaient. Latiniste, certes il le fut, occitaniste affirmé il savait comprendre les personnes de cette ruralité profonde qui traînent des traditions et des histoires paysannes multi-séculaires.

 

On pouvait taquiner Raymond dans bien des domaines sauf celui de sa foi quand il était dans sa mission.  

 

Ses obsèques auront lieu le matin de ce samedi 12 mars, à 9h30, à Saint Cyprien.

 

P-B F

 

CIMG7394.jpg

 

 

Raymond fut, naturellement, l'officiant de la Félibrée cypriote du 1er juillet 2018.

Photo © Pierre-Bernard Fabre



08/03/2022
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres