Terre de l'homme

Terre de l'homme

L'eau des collines de Lastournières

 

                                       SIORAC-en-PÉRIGORD

 

 

Source Pech Bracou 01

 

À bien des occasions sur les blogs de Fongauffier-sur-Nauze, Val-de-Nauze et Terres-de-Nauze l'eau de nos collines a été le fil conducteur de thèmes aquifères, cela me l'a été, au moins implicitement, reproché. Le " mysticisme " de l'eau s'est transmis de génération en génération et de culture en culture. L'eau est une préciosité et une nécessité partout que ce soit dans la presqu'île du Jutland comme dans celle de l'Arabie. Il est à craindre que ce siècle connaisse une "guerre" de l'eau.

 

 

Fontaine de Lastournières

 

 

 

Christian Chevillot, qui est une référence dans l'étude de la civilisation gauloise, le 7 avril 2018, à Belvès a tenu à préciser que nos ancêtres n'avaient pas, comme nous avons été beaucoup à le croire, voire à le répandre, des idolâtres des sources mais plutôt des fétichistes de l'eau en général. C'est pour cela que beaucoup de nos hydronymes nous viennent de l'ère celtico-gauloise, parmi eux la Dordogne et le Dropt.

 

De tous temps il y a eu une fascination pour les sources. On a longtemps considéré que les sources étaient des points de puisage d'une eau potable, limpide, inodore, insipide et pure. Cette idée reçue, hélas, signe des temps n'et plus toujours parfaitement vraie.

 

Aujourd'hui attardons nous sur le flanc collinaire de Lastournières, superbe décor, en partie sylvestre, tourné vers tous les points cardinaux mais qui est plutôt limité côté nord. Là il y avait au pied de la colline une magnifique source qui satisfaisait les résidents de Lastournières, La Tuilerie et, un peu, de Raunel. Son jaillissement s'épanchait dans une superbe vasque naturelle de plusieurs centiares qui donnait naissance à un modeste ru permanent. Ce ru de 320 mètres de long part en pente douce, avec un dénivelé de 10 mètres, vers le Raunel. Cette source était le ravissement de ce vallon. Juste après la Guerre de 14 les paysans du mitage ont eu l'idée de récupérer cette belle source peu profonde pour  créer une fontaine publique pratique pour le puisage avec l'idée sous-jacente et futuriste d'installer peut-être, plus tard, une pompe de relevage pour desservir les proches fermes du voisinage. Bien mal leur en a  pris ! La magnifique source a quasiment disparu. Tout au plus, au fond de la buse de capture, on pouvait, à grand peine, récupérer l'eau avec un seau. Les herbages qui entouraient ce point fontainier sont devenus semi-marécageux et le ru, au fil des ans, a perdu sa régularité et sa consistance pour devenir un intermittent de la nature.

 

Filons vers les Hauts de Lastournières.

Ce faîte de la colline est appelé, à tort, Pech Bracou. Là nous sommes à Lastournières à 170 mètres d'altitude. Le flanc collinaire descend vers le creuset de la Nauze avec un dénivelé de 100 mètres. Le vignoble sioracois éradiqué à la fin de l'autre siècle a dû être un éreintant lieu de travail pour les paysans de cette colline. Aujourd'hui la nature a repris ses droits et les genévriers, après un siècle de pâture ovine, ont remplacé les ceps de vigne.

 

 

Source Pech Bracou 02

 

 

Ô surprise à flanc de colline 15 mètres en contrebas du sommet de la colline une niche sourcière entaille l'escarpement et laisse découvrir un timide mais permanent jaillissement qui se déverse dans une vasque. S'agit-il d'une adroite récupération sourcière ou tout simplement d'une fantaisie de la nature. Il parait néanmoins probable que, là, nous sommes dans une adroite récupération d'une discrète source collinaire.   

 

 

Source Pech Bracou 03

 

Qui sont les heureux conservateurs de ce petit patrimoine naturel.

Véronique et Frédéric Chevalier sont des Villeneuvois, ils résident à Villeneuve d'Ascq technopôle du Mélantois de la périphérie Lilloise. Cette belle cité flamande, ouverte sur de très beaux espaces verts, dynamique, jeune et prospère n'a pas empêché ces sympathiques nordistes de craquer sous le charme des reliefs du Périgord Noir. Ils ont eu un coup de cœur pour ce perchoir de Lastournières d'où ils scrutent le sillon nauzérois et l'auguste tranchée de la Dordogne. Ils ont acquis il y a quelques années cette résidence secondaire qui est une adroite reconversion d'un séchoir à tabac et ils devraient venir se retirer sur cet éperon dans une décennie.

 

 

Source Pech Bracou 04

 

Véronique et Frédéric n'ont pas connu la populaire Berthe Teyssandier qui fut la gardienne de ce temple naturel pendant près d'un siècle. Rappelons que Berthe, que nous appelions affectueusement Berthou, serait maintenant centenaire. Quand elle devint nonagénaire elle s'est offert un saut en parachute… pour elle c'était un vœu qu'elle entendait accomplir.

 

Berthe m'avait reçu dans sa maison quelques jours après et m'avait offert un clin d'œil sur "sa" source dont elle était légitimement fière. Fière pour son incroyable pérennité et pour la joliesse qu'elle donnait à sa chère demeure. Berthe a transmis son patrimoine à Irène et Jean Duc avec qui elle a partagé bien des moments.

 

Jean Duc, aujourd'hui décédé, sur les pas de Berthe eut la désagréable surprise de trouver dans la vasque de la fontaine une biche qui s'était noyée, probablement en venant s'abreuver. Il a donc rendu réduit par un empierrage le fond de la vasque afin d'éviter ce genre d'accident.

 

Véronique et Frédéric, généreusement, ont chaleureusement accepté que Bruno et moi-même accédions, à titre amical, à la source pour témoigner de la vie phréatique de la colline. Pour Véronique et Frédéric, pour des raisons que l'on perçoit aisément, il ne s'agit nullement d'ouvrir leur propriété au public. Ce fut néanmoins pour eux un plaisir de lever un peu, par le truchement de l'image, le mystère de leur source peu connue des Sioracois contemporains.

 

Merci à eux.

 

 

Source Pech Bracou 05

 

 

Autoportrait © de Bruno Marty. Après le dégagement de quelques ronces Pierre à gauche et Bruno à droite.

 

Texte Pierre Fabre

Photos © Bruno Marty

  



03/11/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres