Terre de l'homme

Terre de l'homme

L'Odyssée de l'espèce

 

 

 

Quand on est à court d'idées, il convient d'être attentif à ce que pensent et disent les autres. Françoise Maraval a pris l'initiative d'établir la généalogie de sa famille. Lydie se propose à titre gracieux d'aider ses amis à faire la même démarche. Et si l'on passait à la longue histoire de la lignée humaine ? En clair, aller de l'arbre généalogique à l'arbre phylogénétique. On  fait ainsi un saut de quelques siècles siècles à des millions d'années.

Je vous propose d'aller à la recherche de nos origines, mais là les généalogistes doivent céder le pas aux préhistoriens.

"Odyssée de l'espèce", tel est le titre du téléfilm documentaire réalisé par Jacques  Malaterre avec l'aide du célèbre préhistorien Yves Coppens. On voit bien là le clin d'oeil à "L'odyssée de l'espace" réalisé par Stanley  Kubrick en 1968.

Les préhistoriens sont coutumiers du fait : Quand ils veulent marquer les grandes dates de l'évolution, ils empruntent en les modifiant, des titres tombés dans le domaine public : "La ruée vers l'os "- "East Side story"- "Out of Africa"....

Un grand historien de l'art, Ernst Gombrich, dans "Brève histoire du monde", à l'aide de métaphores (Le miroir - le puits) invite un enfant à mesurer l'infinité de son passé : " Ton histoire, tu pourrais la commencer ici : Il était une fois un petit garçon ou une petite fille. Avant toi, ton père et ta mère ont aussi été petits , comme l'ont été les grands-mères et grands-pères en des temps plus anciens. Ne disons-nous pas d'eux qu'ils sont vieux ? Ils ont eux aussi des grands-pères et des grands-mères. Ils disaient également " Il était une fois...".

 

hominoides

 

On pourrait continuer ainsi à remonter toujours plus dans le temps. Cela donne le tourni, ne trouves-tu pas ? On s'enfonce dans le temps exactement comme dans le jeu des miroirs. Là non plus, on n'arrive jamais au commencement des temps car derrière chaque commencement, il y a toujours un nouveau "Il était une fois".

Cette approche, toute poétique qu'elle soit, ne saurait nous dispenser d'avoir une approche scientifique.

L'évolution de l'homme nous mène de Toumaï (-7 millions d'années) à Sapiens Sapiens (Cro Magnon - l'homme moderne) en passant par des hommes aujourd'hui disparus (voir tableau en tête de l'article). Nous sommes aujourd'hui les derniers représentants de la lignée humaine.

 

sortie 2

 

 

 

Odyssée dans le temps mais aissi odyssée dans l'espace : l'homme africain quittera par 2 fois l'Afrique, en empruntant le même itinéraire : le couloir du Levant.

Il y a 1, 8 million d'années avec l'homme artisan ( Homo Ergaster).

Il y a 125 000 ans, avec les ascendants de l'homme moderne venus de la corne d'Afrique (Ethiope, Erythrée).

Françoise Maraval souhaite dans ses recherches remonter au 16ème siècle, les préhistoriens vont au delà de ses espérances, mais qu'il s'agisse d'une personne, d'une famille, d'une lignée, la vie, l'évolution est toujours une aventure, une odyssée.

 

On a bien compris que le Périgord n'est pas le berceau de l'humanité mais il peut, à juste titre, compte tenu de la concentration importante de ses grottes et gisements, revendiquer l'appellation de berceau de la préhistoire.

 

 

Pierre Merlhiot



26/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres