Terre de l'homme

Terre de l'homme

Un problème qui interpelle tous les continents. L'étiage inquiétant de nos cours d'eau.

 

 

Un peu partout, nos cours d'eau émettent d'inquiétants signaux de détresse. À Ancenis, à 50 km de Nantes, vous pouvez pratiquement sauter ce qu'il reste de Loire à pieds joints. On cherche, çà et là, les sources qui s'épanchaient, il n'y a pas si longtemps, pour aller rejoindre les rivières qu'elles enrichissaient de leurs apports.

 

Bruno Marty a surpris fin août, la Nauze au Pont des abbesses de Fongauffier, image ci-dessous. Depuis, elle n'a pas faibli bien que le total des précipitations soit resté en deçà de 20 mm.

 

La Nauze. 17,5 km de Cabirat, lieudit mazeyrollais, au Chai, écart de Siorac.

Cet hydronyme celte désigne, ou désignerait, un grand fossé ou un lieu marécageux. Cette terminologie est à rapprocher de Nauve ou Nauves. Notons que plusieurs lieux portent ce toponyme, toujours dans les terres occitanes, notamment en Périgord. Ces Nauves sont des lieux collinaires ponctués de cuvettes.

Un romancier belvésois, du siècle dernier, choisit pour pseudonyme Guy de La Nauve.  

 

 

La Nauze nettoyée au pont des Abbesses

 

La Nauze au Pont des abbesses.

Photo © Bruno Marty

 

Bruno et moi-même, ce jeudi, nous sommes rendus au chevet d'un vieil ami. Il nous vient des reliefs saints-parduciens et vielvicois. Le Raunel a tenu à résister lors de cet été plutôt chaud et sec, pour se présenter à La Nauze, sa souveraine, mais il attend avec impatience les généreuses pluies automnales pour que son bruissement soit perceptible à celles et à ceux qui l'aiment.

 

Le Raunel. 5 km de Vielvic à Raunel. La lexicographie du Raunel est relativement récente, XIXème ou début du XXème siècle. Elle est imputée à André Delpeyrat, instituteur à Monplaisant, qui, avec un rien d'humour, voyait là un tout petit Rhône. Une autre hypothèse, moins sérieuse, viendrait du verbe occitan "rauna" qui veut dire se plaindre. Le Raunel, en effet, émet pour s'écouler une plainte, comme un regret de s'échapper.

  

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

Raunel 1

 

Son échappée depuis la Bessède apparaît méritoire quand on pense que cet été fut des plus marqués, depuis un siècle.

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Le Raunel 03

 

Le Raunel va se glisser sous la voie ferrée, en cohabitant dans un souterrain avec le chemin rural de Fonmorte. Un modeste et remarquable ouvrage de génie civil peu connu.

Photo © Bruno Marty

 

 

Blog - Le Raunel 01 bis

 

Il reste quelques hectomètres pour  que le Raunel boucle, dans le goulet nauzérois, sa mission aquifère.

Photo © Bruno Marty

__________________________

 

Èchappons-nous à Limeuil, là ou notre fleuve historique, la Dordogne, reçoit la rivière préhistorique, son adjacente, la Vézère.

 

 

La Dordogne. 483 km de La Bourboule au Bec d'Ambès. Notre fleuve sauvage et majestueux aurait, lui aussi, une origine provenant d'un nom celte “ Dur-ùnna ”, signifiant “ eau rapide ”. Du latin Duranius , apparenté à Durance, Doire.

 

Blog - Confluence à Limeuil 02

 

À Limeuil, la Dordogne proche de l'étiage maximum n'a rien perdu de sa superbe. Là, les promeneurs, sous réserve qu'ils soient en shorts, peuvent franchir le fleuve pédestrement.

Photo © Bruno Marty

 

La Vézère. 211 km du Plateau des Millevaches à Limeuil. Viz ou Iz signifiant " vallée creuse ", et ara voulant dire " cours d'eau"», le mot Vézère signifie donc " cours d'eau dans la vallée creuse ".

 

Blog - Confluence à Limeuil 03 - SUP

 

Un trio d'amateurs de stand up paddle profite de cet automne qui ressemble tout à fait à un été indien.

Photo © Bruno Marty

 

_________________________

 

Le Céou. 55 km de Monfaucon à Castelnaud. Son étymologie reste douteuse ou, tout au moins, à étayer. D'aucuns, empruntant un raccourci, pensent à l'occitan Cèu .  "Lo Cèu de Pau désigne "Le ciel de Pau". On a du mal à imaginer que le Céou désigne le ciel. Certains disent, quand on ignore,  terminologie indo-européenne... 

 

Notre bucolique et agreste Céou est une rivière karstique. Ce particularisme permet une alchimie entre l'eau et le causse. Son débit est fortement variable. En cas d'intempéries, il peut sortir de son lit, raison pour laquelle sa vallée est peu habitée. Ses tarissements ne surprennent pas ses riverains.

 

Passerelle

 

 

Le lit à sec du Céou à la passerelle de Maison-rouge, dans le goulet mitoyen de Florimont et de Saint-Aubin, le 12 octobre 2017.

Image © Pierre Fabre

 

_____________________________

 

Au Pays de l'Oncle Sam

 

Le nom " colorado " signifie " rouge ", en espagnol. Les premiers explorateurs espagnols donnent d'abord ce nom au fleuve Colorado, riche de boues de grès rouge, et le gouvernement américain nomme le " territoire du Colorado " en 1861.

 

Le Colorado. 2 334 km des Montagnes Rocheuses au Pacifique. Il lui a fallu quarante millions d’années pour creuser son  canyon. L’homme, lui, n’a mis qu’un siècle pour en dériver l’eau vers des villes-champignons et des oasis agricoles. Résultat, le fleuve Colorado est épuisé. 

 

Sécheresse : aux États-Unis, le lac Mead bientôt à sec ?

 

Le lac Mead bientôt à sec.

Image Ta météo. Météo red.

 

Depuis plusieurs décennies, le delta du Colorado n'est plus qu'un réseau de rigoles pathétiques faisant du fleuve, le seul au monde à ne plus avoir d'embouchure. Ce grand fleuve fournit 40% de son énergie à la Californie et Las Vegas, puise 90% de ses besoins en eau dans son réservoir, le lac Mead.

 

© Franck Vogel

 

Ce grand fleuve n'atteint plus l'océan.

Image La Vie © Franck Vogel

 

Tous les continents sont concernés. La Chine assiste, impuissante, à des catastrophes sans précédent. De nombreux cours d'eau ont tari. Les dunes du désert de Gobi sont à 8 km de Pékin. La rivière Jialing, un affluent du fleuve Yangtsé, est asséchée dans la ville de Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine. L'Asie a impérativement besoin d'eau pour ses rizières. Plus proche de nous, le mythique Jourdain arrive péniblement à la Mer Morte. Avec ses pauvres 16 m3/s, il est bien loin de pouvoir remettre en cause l'inexorable recul de ce bijou patrimonial. Nous sommes des spectateurs à distance de l’exploitation croissante du Nil par les Etats en amont de l'Egypte. Là, s'ouvrent des tensions inter-étatiques.

Il y a fort à parier que les privilégiés qui sont demandeurs de piscines privées, s'attardent, au premier chef, sur cet énorme problème de l'eau de notre millénaire.

 

Si vous êtes lectrice ou lecteur de "Terre de l'homme" et que vous vous sentez concerné(e) par cette redoutable équation du problème de l'eau douce de notre temps, n'hésitez pas à commenter en usant de la fenêtre ad 'hoc.

  

 

Pierre Fabre

 

Demain, dimanche,  "Terres de Nauze" prendra une pause exceptionnelle.



08/10/2022
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 262 autres membres