Terre de l'homme

Terre de l'homme

La Saint Sylvestre, une clôture totalement artificielle.

 

 

S'il est un saint du calendrier qui est connu de tous, c'est bien Sylvestre. Sylvestre 1er ou Silvestre 1er, né à Rome et mort dans la même ville, le 31 décembre 335, est un évêque de Rome qui, selon l'Église, accéda à l'épiscopat, le 31 janvier 314.

A priori, il est bien placé dans l'architecture calendaire car il n'a jamais bougé de sa place de clôture de l'année. Il est surtout bien connu pour les manifestations hivernales de la table. Elles se préoccupent fort peu du très lointain pontificat de Sylvestre.

 

Covid-19 : un deuxième Nouvel An placé sous le signe de la pandémie dans le  monde

 

La Saint Sylvestre à Sydney est une des premières nuits de l'été austral. Image France bleu

 

Qui était Saint Sylvestre ?

https://www.saintdujour.info/saint-sylvestre/

 

 

Le nom de Saint Sylvestre fait référence dans le calendrier, au dernier jour de l'année, le 33ème pape, mort en 335, joua cependant un rôle important dans l'histoire de l'Eglise. Le pape Sylvestre est un des premiers saints non martyrs. Il fut le premier pape de la paix constantinienne.

 

 

Un jour purement arbitraire.

Le calcul complexe du calendrier* dit grégorien a mis là, une semaine après le solstice d'hiver, ce jour arbitraire qui, en Occident, est déterminant pour changer d'année. La plume bicéphale  d'Erckmann-Chatrian, dans l'Ami Fritz, roman de 1864, cite la Saint Sylvestre comme un repère immuable. "Après midi, Kobus se rendit à la brasserie du Grand-Cerf, et retrouva là ses vieux camarades, Frédéric Schoultz, Hâan et les autres, en train de faire leur partie de youker, comme tous les jours, de une à deux heures, depuis le 1er janvier jusqu’à la Saint-Sylvestre."

 

 

En concevant le calendrier républicain, les scientifiques n'ont pas trouvé de solution là où il est impossible d'en trouver. Les hasards de la "grande horlogerie" laissent mouvoir les astres avec leurs rythmes et ils échappent à la simplicité arithmétique. 

Ne dites pas que le calendrier est le résultat des travaux lyriques de Philippe-Nazaire Fabre, dit d'Églantine. Le poète dantonien ne fut que celui qui imagina  les noms que nous connaissons tous. L'œuvre du calendrier révolutionnaire est collégiale. Charles-Gilbert Romme, député du Puy de Dôme, et Claude-Joseph Ferry, député des Ardennes, en furent les initiateurs. Ils s'appuyèrent sur des hommes de sciences, Dupuy, Guyton-Morveau, Lagrange, Lalande et Pingré. Ils associèrent le peintre David. Ils ont porté là un calendrier dont la logique voulut qu'il épousa pour premier jour l'Équinoxe d'automne. Elle symbolise l'égalité entre le jour et la nuit.

 

 

Pierre Fabre

 



31/12/2022
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 208 autres membres