Terre de l'homme

Terre de l'homme

"Les mousquetaires du patrimoine en mission". Volet n° 3

SIORAC-en-PÉRIGORD

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

 

Le Tertre Rouge, lieudit sioracois dominant la Vallée de la Dordogne, est environ à 2 kilomètres de la gare. Il se situe autour de 180 mètres d'altitude et donc domine d'environ 130 mètres le niveau du fleuve.

 

Ne nous égarons pas sur l'onomastique de Tertre Rouge. Sans la moindre certitude, un sieur Rouge peut avoir donné son nom à ce relief. Il peut aussi avoir été le théâtre de guets-apens. 

 

IMG_1797

 

Le chemin rural qui rejoint la vallée, depuis des lustres, n'était plus emprunté. Il est pourtant magnifique en s'inscrivant entre ses murailles de pierre sèche. Photo © Pierre Fabre

 

 

Sous l'impulsion de nos "mousquetaires" du patrimoine, ce chemin a retrouvé vie. Il paraît permis de penser qu'il va être largement découvert ou redécouvert par les Sioracois et par les hôtes de passage.

 

 

Gariotte

 

 

Notre ami Rémy, "premier mousquetaire",  ne joue pas de l'épée mais de cisailles et de sécateurs. Photo © Pierre Fabre

 

Au bord du chemin, il y a une gariotte qui, du jour au lendemain, risquait l'effondrement total. Les mousquetaires ont déployé tout leur talent pour éviter cette disparition patrimoniale. 

 

À Siorac, les locuteurs empruntent plutôt la terminologie de borie.

 

La borie nous vient de l'occitan (provençal) "borio". Le terme borie a deux acceptions, l'une ancienne ou première, de " domaine agricole ", "d'exploitation rurale ", de " ferme "» ou de " métairie ", encore présente dans une bonne partie du Sud-Ouest (DordogneLotAveyronCantalTarnTarn-et-Garonne, etc.) mais aussi en Provence ; l'autre, plus récente, de " cabane en pierre sèche ", apparue dans le Sud-Est (Bouches-du-RhôneVaucluse).

 

La gariotte, elle, terminologie de nos proches voisins du Quercy, serait plus adéquate.

 

____________________

 

Demain, pour clore ces premiers chantiers de découvertes des "Mousquetaires" des collines sioracoises, nous irons au Four à pain de la Combe du Mas.

 

Après-demain, Jacques Lannaud reprendra la main avec un nouvel épisode. Il nous ramènera dans l'autre Pays de l'homme.

Ensuite, nous changerons de village pour souligner l'attachement de Sylvain à un tout petit village, son village de ❤️.

Que les Sioracois se rassurent, nous reviendrons vers eux pour voir où en sont les pistes de l'association sioracoise de mise en valeur du petit patrimoine, dont la ligne de mire est 2023, et pour découvrir un autre personnage attachant qui a pris cette terre de confluence pour une mission follement captivante.

 

Eh oui, c'est un peu pour tout cela que "Terre de l'homme" a besoin de son lectorat et de nouveaux contributeurs, pour sceller les liens intergénérationnels de notre bassin de vie.



23/04/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres