Terre de l'homme

Terre de l'homme

Des antiques saturnales au Noël contemporain

Certains étymologistes affirment que ce mot pourrait venir du latin natalis dies, qui signifie “jour de naissance” . D'autres prétendent que les origines de Noël sont gauloises. Le terme “Noël” aurait pour étymologie deux mots gaulois noio (nouveau) et hel (soleil).

 

https://www.touteleurope.eu/

 

 

 

Le billet d'avant-hier, qui ne passionna pas grand monde, aborda la thématique du solstice, présentement celui du solstice d'hiver. Pour nous, il échut le 21 décembre à 22h47.

 

Le solstice maîtrisé depuis l'Antiquité n'est pas le jour retenu par les chrétiens pour le jour de la Nativité.

 

A-t-on le droit de contester ou, tout simplement, de sourire sur la naissance du Christ et d'affirmer qu'il ne s'agit que d'une légende qui a solidement pris, il y a bien longtemps ! A-t-on les pièces incontestablement probantes attestant ou invalidant cette naissance ; là, il y a matière à débattre. Probablement, ce différend va durer.

 

Ce qui est certain, c'est qu'après Noël les jours croissent et cela a toujours fasciné les humains qui ont toujours préféré la clarté aux ténèbres.

 

Avant d'être une fête chrétienne, Noël était un rite païen qui célébrait le solstice d'hiver, son nom : Yule, en langage viking. C'était l'une des huit dates importantes ponctuant l'année dans les cultures nordiques. Chacune correspondait à un moment important du cycle des saisons et donnait lieu à des célébrations.

 

IMG_3431

 

Dans la fraîcheur matinale du dernier matin automnal. Photos © Pierre Fabre

 

IMG_3427

 

 

Qui a inventé la fête de Noël ?

Le tout premier Noël aurait été célébré vers l'an 336, à Rome. Soit plus de 300 ans après la naissance de Jésus ! À cette époque, l'empereur romain Constantin se convertit au christianisme. Il décide de célébrer la naissance de Jésus, le 25 décembre.

 

Noël provient d’une fête païenne, les Saturnales, célébrée du 17 au 24 décembre durant l’Antiquité Romaine. Au cours de cette fête, les Romains organisaient de grands banquets. Aujourd’hui encore, tu te réunis en famille autour d’un grand repas ! En 274 après Jésus-Christ, les Saturnales sont prolongées jusqu’au 25 décembre pour coïncider avec la fête du Soleil. Les Romains célébraient la naissance de Sol Invictus, une divinité solaire. Au IVe siècle, l’Église chrétienne a choisi de célébrer la naissance de Jésus, le 25 décembre, en même temps que la fête du Soleil.

 

Pourquoi tu reçois des cadeaux ?

 

Sous l’Empire romain, la tradition voulait que l’on offre des cadeaux le 1er janvier : des plantes porte-bonheur au début, puis de la nourriture, des vêtements, des objets… Un échange de cadeaux était donc courant à cette période de l’année. Noël est alors progressivement devenu le jour des cadeaux avec la diffusion du Père Noël, qui dépose tes cadeaux au pied du sapin ! 

https://www.curionautes.com/actus/origine-noel/

 

Il semblerait donc que les cadeaux de Noël, au départ, étaient des cadeaux du Nouvel An.

 

 

IMG_3433

 

 

Le père Noël, le jour du solstice d'hiver, a reçu, à Belvès, les enfants venus au marché de Noël. Il ne s'interrogeait que fort peu sur le côté dogmatique ou festif de Noël.

Photo © Pierre Fabre

 

 

 

Denys le Petit date la naissance du Christ :

 

Désireux de mettre un terme aux « querelles pascales » qui agitent l'Église, quelques moines se mettent en quête d'une passerelle entre le calendrier lunaire des juifs et le calendrier solaire des Romains.

C'est ainsi qu'en 532 de notre ère, au temps de l'empereur Justinien, un moine scythe réfugié à Rome, Denis le Petit, situe l'année de la naissance du Christ 753 ans après la fondation de Rome, l'année de référence des anciens Romains. 

Cela dit, on pense aujourd'hui qu'il s'est trompé de 5 ans ; le roi Hérode, contemporain de la naissance du Christ, étant mort en l'an 750 de la création de Rome ; le Christ serait donc né entre l'An 3 et l'An  6 avant l'ère chrétienne.

 

https://www.herodote.net/Invention_de_l_ere_chretienne_et_oubli_de_l_An_zero-synthese-27-101.php

 

 

Qu'il soit autorisé de penser que les travaux mathématiques de Denys le Petit, exacts ou avec une once d'erreur, ne tourmentent pas outre mesure nos contemporains qui, pour une part importante, ont transformé la fête chrétienne en fête de famille.



23/12/2022
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres