Terre de l'homme

Terre de l'homme

Tout le monde sur le pont.

PAYS de BELVÈS

 

"Main tendue 24" une association qui vole au secours de Haïti.

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

Claudine Le Barbier, dans une autre vie, fut absorbée par diverses missions d'élue, maire, conseillère générale, conseillère régionale et présidente de la communauté de communes "Entre Nauze et Bessède". On notera que sa forte personnalité donna, en son temps, un sérieux coup de balai à la concentration masculine des principaux leviers décisionnels. Aujourd'hui, cette parenthèse locale reste à réouvrir. 

 

Cette page citoyenne pour Claudine est bel et bien tournée et c'est vers une démarche plus noble, dont la "fibre" est le désintéressement total et le bénévolat, qu'elle se concentre aujourd'hui.

 

D'aucuns pourraient être surpris qu'elle ait pris une nouvelle piste et se soit recentrée sur Haïti. Claudine précise que, bien entendu, elle n'abandonne pas du tout "Enfants du monde" qu'elle continuera de soutenir ; mais, devant la nouvelle détresse qui interpelle Haïti, elle vient de "réarmer" son bâton de pélerin pour, à nouveau, se porter au secours des Haïtiens. 

Claudine Le Barbier, prise de parole

 

Photo © Pierre Fabre

 

 

 

Depuis le séisme de 1564, on ne compte pas, hélas, le nombre de catastrophes naturelles qui se sont abattues sur cette île où de solides racines francophones sont gravées et vont jusqu'à nous.

Retenons les plus récentes qui ont dévasté cette île. En 2010, le 12 janvier, les 25 janvier et 5 novembre, l'adversité frappa à trois reprises Haïti,  en faisant plus de 200 000 morts. Le 14 août dernier, un Tremblement de terre d’une magnitude de 7,2 survenu  a fait au moins 2 207 morts.

 

Ce sont toujours les plus défavorisés qui  sont les plus exposés.

 

Hervé Le Barbier Haïti

 

Notre ami Hervé Le Barbier, médecin généraliste honoraire, par ailleurs médecin-colonel honoraire des  sapeurs-pompiers, en 2010, a pris l'avion pour se rendre à Haïti lors de la catastrophe.

Photo d'archives de Claudine Le Barbier. 

 

Précisons que Claudine et Hervé, lors de leur échappée à Haïti, sont partis avec leurs deniers personnels.

 

Iris

 

 

Claudette Malaury

 

 

Joëlle Baldi

 

 

Geneviève Lahens Claudette Malaurie  Joëlle Baldi

 

Ces dames ont rejoint la démarche de Claudine et d'Hervé Le Barbier

 

Geneviève Lahens que, localement, nous appelons Iris, son joli pseudonyme d'artiste, est Haïtienne de cœur et aussi par ses racines, sera, probablement, la figure la plus emblématique de cette "main tendue". Iris, artiste peintre, dont les œuvres magnifient les couleurs exotiques, reçoit dans sa galeie de la rue Jacques Manchotte.

 

Claudette Malaurie, professeur des écoles honoraire, bien connue de la population locale, s'est fait un plaisir de rejoindre ce collectif humanitaire.

 

Joëlle Baldi, cadre de santé honoraire, n'est plus tout à fait une néo-Belvésoise et cette mission caritative l'a spontanément passionnée.

 

 

Quelles sont les attentes.

 

Comme chacune et chacun peuvent le deviner, ces attentes sont immenses. Allons droit au but. C'est essentiellement et surtout les contributions financières qui seront les bienvenues. Vous avez la latitude, à votre convenance, de les faire parvenir à l'une des cinq personnes, ci-dessus, qui se chargera d'établir le lien.

 

 



06/09/2021
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres