Terre de l'homme

Terre de l'homme

La promenade des fontaines, une balade pédestre atemporelle

 

PAYS de BELVÈS

 

Douze fontaines collinaires

des "pechs" belvésois.

 

Samedi 18 septembre 2021, 14 h précises,

rendez-vous place des fontaines.

 

Le circuit emprunte des chemins ruraux et des sentes informelles.

Évitez les chaussures légères

 

 

fontaine

 

 

La fontaine de La Balmade. Photo © Patricia Lafon

 

_______________________

 

Un peu partout, nos ancêtres avaient, - et avec quelle justesse - le respect allant jusqu'à la vénération de l'eau. La mythologie celtique gauloise associa Sequana au fleuve de la Seine. Nos ancêtres lui attribuaient une réputation de faiseuse de miracles.

Oui, sans aucun doute, l'eau est un miracle, le miracle de la vie.

Ce n'est certainement pas un hasard si les bâtisseurs de dogmes, qui avaient la prétention de balayer le paganisme, se sont appuyés sur les fontaines. En gardant pour les lieux cultuels contemporains, des passerelles avec le jaillissement de l'eau, implicitement, les croyants, de nos jours, ne sont-ils pas sur les pas de ceux qui, il y a plus de 2 000 ans, vénéraient la déesse Sequana. Pour ce  personnage mythique, personne n'est en mesure de connaître avec certitude son origine de divinité gauloise, puisque, a priori, aucun document ne parle de la déesse.

 

 

Source Seine

 

Nymphée, aux Sources de la Seine. Im Wikipédia

 

Plus tard, bien plus tard, François Jouffroy*, sculpteur dijonnais, associa dans la pierre, sous les traits d'une jeune fille, ce personnage au fleuve de la Seine.

 

* François Jouffroy, sculpteur français, né le 1ᵉʳ février 1806 à Dijon, décéda le 25 juin 1882 à Laval.

 

 

 

Parc royal de la Garenne à Nérac

 

Toujours associé à la grâce féminine, le lieu de promenade du parc royal de la Garenne est un bijou de Nérac. Ce jardin est jalonné de fontaines, dont celle de Daniel Campagne** dédiée à Fleurette.  Im Albret.com

 

** Pierre-Étienne Daniel Campagne, sculpteur français né à Saint-Pierre Nogaré Pierre Étienne Campagne le 10 juillet 1851, décéda le 8 août 1914 .

 

Revenons à notre Terre de l'homme. L'eau, ici, comme partout, occupe sa place, toute la noble place qui lui revient de droit. Les adeptes de l'onomastique ont trouvé que Dordogne n'est pas ce que l'idée reçue d'agglutination de Dore et de Dogne a gravé dans bien des esprits.

 

Contrairement aux apparences, le nom de la Dordogne n'est pas un assemblage récent des noms de la Dore et la Dogne. Son nom vient d'un ancien Durānius, dérivé de la racine préceltique dur-, dor- (cf. la Durance, le Douro/Duero, etc.). En breton comme en gallois, langues celtiques, l'eau se dit dour/dwr. Wikipédia

 

Bien d'autres cours d'eau ont une racine celtique qui nous vient de l'eau ; parmi eux, citons le Dropt, il n'a rien à voir avec un geste rugbystique, la Dronne et, aussi, la Garonne.

C'est au XVIIIe siècle, qu'a été introduite la graphie Dropt avec un p non étymologique (comme dans Rupt), probablement une hypercorrection par un cartographe du roi. L'analyse des formes anciennes montre que le nom historique de la rivière est bien le Drot, d'une racine préceltique *dur- 'rivière'.

Noté Drona en 1215, son nom s'explique par la racine hydronymique dur- du celtique "dour" qui signifie "la rivière" et le suffixe pré-latin -onna. Garunna signifierait 'la rivière caillouteuse' ; ce serait un nom composé dont la première partie serait le radical pré-indo-européen *karr-' pierre', la seconde le gaulois onno f lumen' (Glossaire d' Endli¬ cher). ... runna signifierait 'la rivière caillouteuse'.

Notre humble Nauze, elle, viendrait du celte désignant un fossé. Nous sommes aussi dans cette sémantique pour les Nauves.

 

Si comme le soutient Christian Chevillot, chantre de la culture gauloise, nos ancêtres vénéraient plutôt l'eau en général que les sources en particulier, notons la pléthore de microtoponymes, ou toponymes tout court, qui a placé la fontaine au cœur de la formation lexicographique.

Fontaine. n.f. [ lat. pop. fontana, de fonsfontis, source ]. 1. Source d'eau vive qui jaillit du sol naturellement ou artificiellement.

 

Fongauffier vient de l'assemblage de fontaine et de Waiffer, qui dériva en Gauffier, Fongalop serait une fontaine gauloise des loups, Fonmorte à Monplaisant est, vraisemblablement, une fontaine dont le jaillissement s'est perdu, etc, etc.

 

 

La balade des fontaines diligentée par Françoise Correia [photo © Pierre Fabre] partira dès la constitution du groupe des promeneurs à 14 h, le samedi 18 septembre.

 

Rendez-vous, place des fontaines.

 

Pour soutenir le programme, au départ, on n'attendra pas les retardataires. 

 

 

 

 

 

  Altitude Dénivelé Horaire Dist part Dist cumul
Place des Fontaines 160   14.00     
Fontaine  sèche de la Tannerie  148 12 14.10 /  14.12 180  
Jardin de la Tannerie 157 9 14.15  / 14.16 100 280
La Daminthe 167 10 14.20 / 14.25 860 1 140
La Balmade 164 3 14.40 / 14.45 1 700 2 840
Capelou 179 15 15.15 / 15.20 1 150 3 990
Fontaine des Plaines 191 12  15.45 / 15.50 1 210 5 200
Font de Brague 177 14   16.10  / 16.15 554 5 754
Landrou 115 62   16.25 / 16.30 850 6 604
Foncastel 152 37   16.45 / 16.50 480 7 084
Pénitents 161 9    17.00 / 17.05 100 7 184
Place des Fontaines 148 13    17.10 / 17.15 290 7 474
      17.25    

 

Les distances sont exprimées en mètres.

 

Après l'accueil d'usage et les civiltés de présentation le groupe se mettra en marche.

 

P-B F



13/09/2021
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres