Terre de l'homme

Terre de l'homme

Nicolas Escurat s'est rendu à Tombebœuf et nous fait part de son admiration pour ce chêne millénaire.

 

Elbœuf, Quillebœuf et tant d'autres localités ont le bœuf comme radical. Il paraît peu probable que la lexicographie de ces lieux ait pour fondement la même origine.  

 

En Provence, c'est dans le Var et les Bouches-du-Rhône que les toponymes avec bœuf sont les plus répandus. On pourrait penser à une métaphore avec le bœuf, mais il semble que la solution soit tout autre. Il devrait s'agir d'un nom de personne d'origine germanique (Bobo, Bobon), popularisé par saint Boeuf (Bovo en italien), vénéré à Voghera (province de Pavie), qui aurait combattu les Maures au Xe siècle et serait originaire de Provence ; on l'a même parfois présenté comme évêque de Sisteron.

 

La finale - beuf ou bœuf - d'origine scandinave, apparaît dans de nombreux toponymes de Normandie, de la Manche à la Seine-Maritime, mais cet élément est absent du département de l'Orne. Dans la Manche, on en relève également la variante phonétique -bo(t), parfois notée à tort -bosc ou -bos(c)q.

 

Pierre Fouché, en 1952, a rédigé dans la Revue internationale d'onomastique, un article sur les noms des lieux normands empruntant la racine bœuf.  Cet auteur pensait, ou supposait, que cette construction lexicographique était plutôt l'apanage de la Normandie. Le bœuf se trouve en effet dans de nombreux toponymes normands mais on en trouve un peu partout dont Sauvebœuf, à Lalinde, Escornebœuf à Périgueux ou Tombebœuf dans le Villeneuvois.

 

La finale boeuf de Sauvebœuf, d'Escornebœuf ou de Tombebebœuf est-elle d'origine scandinave. Il paraît très aléatoire de l'affirmer, surtout pour Escornebœuf. Laissons trancher les érudits et les spécialistes d'onomastique et contentons-nous de suivre les travaux de Nicolas qui s'est rendu à Tombebœuf pour rendre témoignage de ce legs multiséculaire, voire millénaire. 

Tombebœuf pourrait dériver du latin : tumulosus, signifiant éminence, ce serait alors la colline du boeuf. "Tombebœuf " a le sens de "l'endroit où les bœufs risquent la chute, du fait d'un relief particulièrement accidenté".

 

Pierre Fabre

______________________

 

Arche galactique au dessus d'un arbre remarquable situé à Tombebœuf  en Lot et Garonne (47)
Il faut tout d'abord remercier le propriétaire de ce magnifique Chêne pour m'avoir autorisé à faire cette photo. Selon des estimations, cet arbre aurait entre 250 et 300 ans. Pour information, il a été élu "Arbre de l'année" en 2019
Sur cette image panoramique réalisée en pleine nuit, la sensibilité et la filtration de l'appareil photo ont permis de révéler la voie lactée ainsi qu'un certain nombre de nébuleuses qui émettent dans la longueur d'onde de l'hydrogène h-alpha (nuages de couleur rouge sur la photo).
Sur la version légendée, vous pouvez apercevoir les différents objets célestes ainsi que la comète C 2022 E3 ZTF qui était située à proximité de la planète Mars, lors de cette nuit du 11 février 2023. Bien évidemment, avec seulement 35mm de focale, elle apparaît toute petite. La résolution sera meilleure sur cette image :
Au final, il aura fallu prendre et assembler 48 photos afin de visualiser intégralement la voie lactée, de manière à ce qu'elle forme une arche au dessus du chêne qui, à lui seul, impose sa présence par son envergure.
Sur place, il fallait tourner la tête sur plus de 180° afin de contempler la scène entièrement. Le rendu de l'assemblage sur une projection sphérique permet alors de montrer l'image de la voûte céleste comme si on avait un œil bionique permettant de voir à 220° !!
Pour information, cet arbre est, hélas, en péril car son âge et le poids de ses branches laisse apparaître des fissures au niveau des fourches dans sa partie basse... Un coup de vent ou, tout simplement, la gravité, pourrait conduire à la casse d'une ou plusieurs charpentières. Mieux vaut donc ne pas traîner en dessous...
Mais, sachez qu'il n'y a nul besoin de se rapprocher de l'arbre pour profiter de sa beauté. Depuis le bord de la route, vous pouvez sans crainte contempler son magnifique houppier. C'est d'ailleurs d'ici qu'il est le plus photogénique.
Cependant, depuis cet emplacement repéré pour réaliser ce cadrage, l'arbre ne pouvait pas se dégager complètement de son environnement afin d'être centré au milieu de la voie lactée. Il a donc fallu placer un projecteur led derrière lui, pour mieux révéler sa silhouette majestueuse.
Puis, à la fin du panoramique, je me suis placé à côté de lui pour garder un souvenir.
--------------------------------------------------------------
Sony A7s + Sigma 35mm F1,4 sur tête panoramique
Prise et assemblage : 48 images de 10sec d'exposition
332288013_2262787313909463_1003530260151829839_n

 

Suivez avec les repères numérotés

 
 
332337301_508120681473838_2865798356163089730_n (1)

 

Reportage © de Nicolas Escurat

 

Résultat de recherche d'images pour "hubert reeves"

Le géant, chêne de Tombebœuf, qu'Hubert Reeves aurait pu qualifier de poussière d'étoile, naturellement, n'est qu'un infime détail d'une poussière.

 

 

 
 
Ce reportage de Nicolas mérite une note chaleureuse, qu'il est possible à toute une chacune et tout un chacun d'apporter dans la fenêtre commentaire.
 
 


19/03/2023
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres