Terre de l'homme

Terre de l'homme

Affectueusement, nous l'appelions Pépite.

 

SIORAC-en-PÉRIGORD

&

BELVÈS

 

 

Pépite

 

 

 

Affectueusement, dans son bassin de vie, de Belvès à Siorac, tout le monde l'appelait  Pépite ou, parfois, Pépito

Pourquoi Pépite ? Dans ce castrum belvésois, là où les  Sangliers ont presque tous adopté un surnom rugbystique, on pourrait supposer que c'est autour du stade que Pépito trouva le sien... eh bien non ! Il faut remonter à la préadolescence de Jean-Claude de Goiti quand la musique latine  conquérait les cœurs avec Pepito, cha-cha.

Pépite supplanta Jean-Claude, chez toutes celles et tous ceux qui aimaient ce sympathique Belvésois qui, certes, fut un de ces joyeux drilles de la vie rugbystique mais fut, aussi, de bien des moments de la vie locale. 

 

 

Jean-Claude de Goiti vit le jour, le 1er novembre 1942, à Belvès, dans une populaire famille du quartier Malbec. Cette famille, particulièrement marquée par la Résistance, était la plus nombreuse de la cité puisque les de Goiti eurent 13 enfants. Les rhizomes du Lauragais et du Pays basque espagnol ont, sur ce belvédère, pris racine pour s'identifier et vivifier ce village.

 

 

Jean-Claude, dans sa jeunesse, après avoir appris le métier de carrossier, fit une échappée de quelques années vers Paris. L'air du pays, vite, lui a manqué et il est revenu se réimplanter au pied de ces reliefs collinaires qui unissent la Nauze et la Dordogne. C'est à Siorac qu'il se fixa. Pendant plusieurs décennies, il fut le carrossier d'une concession automobile pétrocorienne.

 

Un mal chafouin à l'envi est venu l'agresser puis l'emporta ce samedi 2 avril à Sarlat. 

 

"Terre de l'homme" tient à partager la peine d'Audrey,  sa fille , d'Arnaud, son gendre et de deux petites-filles, 17 et 8 ans,  qui adoraient leur papy.

 

 

Jean-Claude a manifesté le désir d'être incinéré. Il repose jusqu'à mercredi matin au funérarium de Belvès où l'on peut se recueillir. La cérémonie d'adieu, exclusivement laïque et civile, se fera au Crématorium de Bergerac, ce mercredi 6 avril à 13 h 15.

 

 

Sur le parvis du funérarium à Belvès, mercredi à 11h, un premier hommage sera rendu à Pépite. Plusieurs intervenants de la famille et de ses proches prendront la parole lors de ce moment de la séparation de son village natal.

Le convoi, ensuite, partira vers le Crématorium de Bergerac. C'est à 13 h 15 que l'ultime adieu réunira celles et ceux qui accompagneront le défunt à Bergerac.

 

 

 

de Goiti.jpg

 

Jean-Claude, en septembre 2019, m'avait fait l'honneur de me confier l'émouvante image de Jeanne Soubsol de Goiti, sa maman, figure de la Résistance ô combien méritante. Elle fut honorée le 1er juin 1986  lors d'une cérémonie villefranchoise.

 

https://terres-de-nauze.blog4ever.com/elle-a-ete-reconnue

 

Pierre-Bernard Fabre



04/04/2022
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres