Terre de l'homme

Terre de l'homme

Le pétrichor, merveilleuse ode à la nature en Thermidor.

 

 

L'étymologie, cette merveilleuse science de l'origine des mots, reconstitue leur évolution en remontant à l'état le plus anciennement accessible. Elle nous éclaire sur notre patrimoine.

 

L'étymologie, fort récente, de pétrichor. (1964) dérive de ichor (« ichor, sang des dieux »), avec le préfixe petro- (« relatif à la roche ») ; du grec ancien πέτρα , pétra (« pierre ») et de ἰχώρ , īkhṓr (« sang, fluide »). Cette terminologie fut créée en 1964 par Isabel Joy Bear et Roderick G. Thomas dans la revue anglophone Nature.

 

Pétrichor

 

La douce odeur que prend la terre après la pluie... racontée par François Bon.

 

 

Le phénomène particulier que nous connaissons tous de cette odeur caractéristique, essentiellement des sols, nous plonge dans un état d'apaisement et de reviviscence après une période sèche quand la pluie salvatrice vient dégager la terre d'une longue oppression qui a mis la nature en souffrance.

https://www.simplyscience.ch/fr/jeunes/decouvre/lodeur-de-la-pluie

 

Résultat de recherche d'images pour "pétrichor"

 

Image https://ecrivains-publics.fr/blog/le-mot-du-jeudi-petrichor/


Cette odeur
 caractérise les sols, et plus particulièrement la terre, quand une averse de pluie vient libérer les sols d'une ardeur prolongée de la sècheresse. Elle ne génère pas, bien entendu,  le même enivrement dans un environnement bitumé que dans les champs, pâtures ou jardins avec, cerise sur le gâteau, l'ouverture d'une aubade particulière dans les sentes sylvestres, tout particulièrement là où les feuillus sont les souverains des lieux.

 

Pierre-Bernard Fabre



15/08/2022
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 254 autres membres