Terre de l'homme

Terre de l'homme

Premières Olympiades du rampeau à Saint-Laurent-la-Vallée

 

 

 

SAINT-LAURENT-LA-VALLÉE

 

 

Situer les bases historiques du rampeau peut paraître hasardeux.

Des citations permettent seulement de savoir qu'il existait au milieu du XVIIIe siècle. En particulier, l'évêque d'Aire, écrit le 27 mai 1756 dans son Verbat des visites : « (...) le maître d'école d'Audignon est violent, pas assidu à ses cours alors qu'il n'hésite point à jouer au jeu public du rampeau ».

Dans la bonne ville d'Agen on l'identifie en 1518 comme jeu de hasard.

L'expression "coup de rampeau", elle, serait récente et remonterait à 1904 quand deux adversaires comptaient le même nombre de points.

 

Populaire le rampeau prit place dans les manifestations festives mais avait quelques difficultés à occuper le créneau d'antan.

 

Saint Laurent-la-Vallée en promouvant cette année ce vieux jeu de hasard a redonné son panache à ce divertissement plébéien.

Bruno qui adore suivre les manifestations typiques du Périgord, spontanément, a voulu que cette première olympiade, entre Céou et Nauze, ait toute la résonance qu'elle mérite.

 

Pierre-Bernard Fabre

 

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

 

 

 

00 - Vignette d\\\'appel

 

 

 

Dimanche 14 août dernier, s’est déroulé dans le village de Saint-Laurent-la-Vallée la première compétition de rampeau, le jeu de quilles traditionnel du Sud-Ouest, sur la place du Foirail. À l’initiative de l’association des Amis du Foirail, 120 participants, appelés localement "rampelayres", ont participé à l’événement. Les éliminatoires par poule de huit avec quatre éliminés à chaque fois ont eu lieu dans la matinée durant laquelle le passage impromptu de deux orages n’a pas réussi à altérer la motivation des organisateurs, compétiteurs et spectateurs.

La phase finale à débuté en début d’après-midi par les huitièmes en un contre un jusqu’à la finale. Une foule compacte de spectateurs s’est alors formée autour des deux pistes de jeu. L’ambiance est montée d’un cran à chaque parties disputées jusqu’à la finale. Encouragements et clameurs fusaient à chaque rencontre particulièrement quand l’un des compétiteurs réussissait à faire tomber les trois quilles en un lancer de boule, soit faire rampeau, et signalé aussitôt par le "tintinnabulement" pittoresque d’une clochette.

Pour une première, force est de constater que l’organisation générale concernant le bon déroulement de cette compétition fut exemplaire de la part des organisateurs et des bénévoles et ce dans tous les domaines. Avec une telle réussite, il est plus que permis de penser qu’une deuxième édition aura lieu l’an prochain. D’autant plus que les responsables de la compétition envisagent, avec l’appui du maire du village, de faire du bourg de Saint-Laurent-la-Vallée la "capitale" du rampeau puisqu’un projet au Budget participatif départemental a été déposé. On souhaite donc longue vie à cette belle initiative de redonner vie à ce jeu traditionnel ancestral.

 

Bruno MARTY

 

 

 

 

01

 

Le panneau marquant l’entrée du village avec l’ajout de la pancarte "Capitale du rampeau".

Le rampeau est un jeu de quilles traditionnel du Sud-Ouest datant du XIXème siècle qui se jouait surtout dans les fêtes de village. L’idée de redonner vie à ce jeu ancestral est venue en constatant que cette tradition se perdait.

 

 

 

02

 

Photo du haut :

Deux des quatre pistes de rampeau sur la place du Foirail.

Photo du bas :

Le rampeau se joue avec une boule en bois et trois quilles. Chaque joueur a droit à trois lancers de boule. La bassine d’eau permettant de nettoyer la boule après chaque lancer.

Les règles ayant été simplifiées, chaque quille renversée vaut un point.

 

 

 

03

 

Début des parties éliminatoires dans la matinée

 

 

 

04 montage

 

Un organisateur aplanit le sol autour des quilles avant chaque lancer et c’est lui qui repositionne les quilles renversées.

 

 

 

05

 

Deux orages soudains ont stoppé le déroulement des parties sans perturber le moral des organisateurs, des participants et du public qui se sont regroupés sous des abris bâchés et dans la salle des fêtes du village.

Suite à la violence des précipitations, un petit ruisseau s’est formé en quelques instants et dévalait une petite pente située en contrebas de la place du Foirail.

 

 

 

06

 

En début d’après-midi les parties de la phase finale ont débuté sous une belle affluence enthousiaste.

 

 

 

07

 

Comme on peut le découvrir sur ces images il n’y avait pas que des séniors qui participaient aux Olympiades du rampeau …

 

 

 

08

 

… sous les regards intéressés et parfaitement avisés de Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne et de Xavier Entraygues un des piliers de l'organisation, l’homme à la casquette bleue.

 

 

 

09

 

Les deux grands finalistes en action :

À gauche : Serge, le grand vainqueur originaire de Sarlat mais qui est un habitué des lieux et de l'association.

À droite : Jérôme, le vice-champion, un "rampeleyre" local de Saint-Laurent-la-Vallée.

 

 

 

10

 

Les deux acteurs de la petite finale en action, tous deux Saint-Laurentais.

À gauche : Luc, qui prend la troisième place du podium.

À droite : Laurent, qui termine quatrième.

 

 

 

11

 

Cérémonie du podium et de la remise des prix présentée par Llilan Gilet le maire du village de Saint-Laurent-la-Vallée.

 

 

 

12

 

À la demande du maire, Germinal Peiro est intervenu lors d’une petite allocution. Dans son intervention, il s’est félicité que Saint-Laurent-la-Vallée maintienne haut la tradition du rampeau en Périgord et à souhaité que celle-ci perdure au fil des années lors de prochaines éditions des Olympiades.

 

 

 

13

 

Le podium avec les finalistes vainqueurs lors de la remise des prix.

 

 

 

14

 

À gauche : Le podium de la catégorie féminine

À droite : Le podium de la catégorie junior

 

 

 

Reportage et Photographies  © Bruno MARTY

 

 

 

 



18/08/2022
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 254 autres membres