Terre de l'homme

Terre de l'homme

Qui reconnaîtra cette personne remarquable qui venait du Sud.

 

Angèle Farfal

 

 

Quand cette dame vit le jour, les canons qui grondaient des Vosges à la Manche allaient enfin se taire. 
 
D'origine modeste, elle quitta son Couserans natal pour effectuer de brillantes études dans la cité fuxéenne. Aujourd'hui, cela serait tout à fait normal... à l'époque, c'était loin d'être évident. Le 25 juillet 1942, elle épousa, dans les Pyrénées, un jeune artisan du bois. Il venait de ces terres périgordines, du Pays de l'homme, qui s'inscrivent entre notre fleuve historique et la rivière préhistorique qui,  l'un et l'autre, nous ont fait connaître bien au-delà de notre vieux socle européen.
 
Cette dame a donné la vie à cinq filles. Également, par cinq fois, elle devint grand-mère. Elle a ouvert l'itinéraire de la connaissance et du savoir à plusieurs centaines de personnes qui, manifestement, lui savent gré de leur réussite... pas seulement sociale.
 
Il est demandé au lectorat, tout particulièrement à celles et à ceux qui l'ont bien connue, de bien vouloir attendre samedi pour la nommer et dire, dans la fenêtre commentaire, combien elle leur fut précieuse.  

 

Si vous souhaitez qu'un personnage qui a marqué la vie du Pays de l'homme apparaisse sur ce blog, pour demander au lectorat de l'identifier -et de relater des souvenirs, des anecdotes- adressez à

catherinemerlhiot@gmail.com

quelques lignes sur la personne et, au moins, une image.

Il n'est pas du tout nécessaire que l'inconnu(e) soit un personnage de premier plan. Sur le blog antérieur de Terres de Nauze, ce furent une figure féminine de la Résistance et le conducteur du train minier de Merle qui ont le plus passionné les lecteurs.

 

30/07/2021



30/07/2021
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres