Terre de l'homme

Terre de l'homme

Une centenaire attachée à sa terre natale

 

 

Au piano

 

Madeleine Andrieux-Destruel, le 27 mai 2020, Photo © Pierre-Bernard Fabre, a franchi le cap du siècle.  La Covid 19 a interdit toute manifestation pour marquer ce centenariat d'une personne qui, manifestement, ne cherche pas du tout les honneurs.

 

Quand Jacques, son époux, était professeur au collège puis à la direction du C.E.S. astérien, elle a passé plus d'un quart de siècle de sa vie à Saint Astier. C'est dans cette ville du Périgord blanc qu'elle est revenue pour trouver un refuge à l'EHPAD. Madeleine, parfaitement en prise avec l'actualité, pense beaucoup à son parcours qui, de son hameau natal monplaisanais des Champs de la Renardie, puis de Belvès, Vergt-de-Biron, Saint Astier et Périgueux, lui a fait connaître des heures fort douloureuses mais aussi tant de joies avec la venue de trois générations porteuses de l'avenir de la généalogie.

 

 

Madeleine envoie à toutes et à tous son message d'amitié intergénérationnelle.

 

_____________________________

 

Les billets en projet ou en cours de rédaction et d'assemblage.

 

Urval. Théâtre "Le vin sous toutes ses notes", avec les Z'Igolos.

Rencontre inattendue dans un train, en 1910, un billet de Jacques Lannaud

Belvès. Bruno Marty a suivi la Fête médiévale.

Le Bugue. Dans 5 jours, l'exposition de Danielle Pellier à la médiathèque Gérard Fayolle.

La route des professionnels, un circuit sélectif de 10 Km qui n'a servi qu'en 1958, P-B F.

L'unique pêche coustalétoise épargnée par les gels printaniers, P-B F.



07/08/2021
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres