Terre de l'homme

Terre de l'homme

Aujourd'hui, cest la journée internationale des femmes.

 

 

La bouleversante actualité de ce début d'année nous amène à constater qu'une fois encore, un tyran s'est affranchi des règles élémentaires de souveraineté pour violer un pays et se livrer à d'inadmissibles  et insoutenables actions, oppressant et mutilant un peuple et son patrimoine. Certes, cet odieux tyran pourrait s'appuyer sur l'histoire de son pays qui, par deux fois, a été envahi par de sinistres intrus mais une faute quelconque ne peut effacer une autre faute.

 

Le "tsar" de cet empire où la liberté d'expression, depuis des lustres, voire depuis toujours, n'existe pas, n'a, bien entendu, rien à voir avec deux figures féminines d'exception de son entité. Elles honorent l'histoire de "la journée internationale des femmes".

 

P-B F

 

_______________

Il est possible que le nom d'Alexandra Kollontaï ne soit qu'un nom fort peu évocateur pour beaucoup d'entre nous.

 

Ce 8 mars, "journée internationale des femmes", fut, pour elle, une journée historique de sa longue marche. 

 

 

 


Alexandra Kollontai

 

Alexandra Kollontaï

 

 

 

 

Alexandra Kollontaï, première femme ambassadeur.

 

 

 

 

Image dans Infobox.

 

Sophie Kovalevski,

Dans le domaine du féminisme, la Russie tient deux records. C’est une Russe, Sophie Kovalevski, qui a été la première femme professeur d’université et c’est une Russe encore, Alexandra Kollontaï, qui a, pour la première fois, gravi les degrés de la carrière diplomatique pour devenir ambassadeur. Par une curieuse coïncidence, c’est à Stockholm que l’une et l’autre exercèrent leurs talents. Sophie Kovalevski fut chargée de la chaire de mathématiques à l’université de la capitale suédoise en 1884. Quant à Alexandra Kollontaï, elle fut appelée à représenter l’U.R.S.S. en Suède en 1930.

 

 

La Journée Internationale des femmes

 

Le 8 mars est devenu la Journée internationale des femmes, suite à une décision du congrès des femmes socialistes, à Copenhague, en 1910 (en France, la journée est dite : Journée internationale des droits des femmes).
À l'initiative de la présidente de l'Internationale socialiste des femmes, Clara Zetkin et de la militante russe Alexandra Kollontaï, les congressistes décidèrent de consacrer cette journée « à la propagande en faveur du vote des femmes ». Les Françaises allaient devoir attendre la Libération pour l'accomplissement de ce voeu.
En ce début du XXIe siècle, l'égalité politique des droits semble acquise dans la plupart des pays (à l'exception notable des pays islamistes comme l'Arabie saoudite et les Emirats arabes) et les États dirigés par une femme ne font plus exception.
Notons que c'est de la célébration de la Journée internationale des femmes, qu'est sortie la Révolution russe de Février 1917...

 

 

 

Sources Hérodote, Wikipédia et Pressbooks.

 

 

 

Demain : l'abbé Raymond Boissavie s'est échappé.

Après-demain : Reconnaissez-vous ces comédiens amateurs ?



07/03/2022
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres