Terre de l'homme

Terre de l'homme

La promenade des fontaines plombée par une pluie incessante.

 

PAYS de BELVÈS

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

 

 

IMG_2357

 

 

Françoise Corréia a voulu ouvrir cette promenade en présentant chacune et chacun.

Photo © Pierre Fabre

 

Non, il n'y avait pas la quantité... mais il y avait la qualité. Parmi ces découvreurs de fontaines, on pouvait noter la présence de néo-pradois, d'un géologue fongalopois, d'un professeur cadunien, du chef de chœur de l'Ensemble vocal de Belvès, personne qui sait placer le thème de l'eau dans ses récitals, et d'une ardente militante de la nature, affirmant la permanence des chantiers de Terre en Vert. Notons la touche fort juvénile d'une toute petite fée qui nous venait du Pays de Montesquieu.

 

 

Les Journées du Patrimoine clôturent les dernières manifestations estivales. L'an dernier, profitant d'une journée radieuse, il y avait plus de 40 personnes pour la promenade des fontaines.

Cette année, ce 18 septembre, ce fut une pluie battante qui s'invita pour toute l'après midi. Cette ondée incessante découragea les amis des fontaines à venir pour cette deuxième édition.

Nous sommes donc passés d'un groupe consistant à un groupuscule pour tenter d'aller vers ces points fontainiers qui jaillissent sur nos collines. C'est un peu dommage pour Françoise Corréia, l'organisatrice, qui tenait à renouveler sa promenade et, pour ce faire, se faisait un plaisir de voir son circuit enrichi des émergences de la Daminthe, fontaines privatives pour lesquelles Jean Coat avait obtenu la permissivité ponctuelle de visite.

 

IMG_2360

 

Jean Coat, manifestement, fut le personnage pédagogique de cette promenade. Il expliqua le rôle de l'eau sur cette colline de Tourneghil, sa géniale récupération du relief, la merveilleuse maîtrise des hôtes d'antan pour donner à cette eau collinaire ses affectations plurielles, eau domestique de la maison, arrosage et allant même jusqu'à une micro-pisciculture. 

Photo © Pierre Fabre

 

Il a bien fallu admettre que, sous une pluie battante, mieux valait écourter la visite et la reporter à une autre date. On se contenta d'observer les fontaines de la brèche et de la Tannerie puis de découvrir la fontaine collinaire de la Daminthe qui, il y a quelques mois encore, croulait sous la végétation. Ce point d'eau, faut-il le préciser, mérite d'être rétabli tant pour sa bucolique inscription dans son décor qu'en hommage aux générations qui l'ont légué.

 

 

IMG_2361

 

Jean présenta le point de récupération de l'eau collinaire qui donne à celle-ci toute sa valeur.

Photo © Pierre Fabre

 

 

IMG_2363

 

La pluie n'a point daigné céder la moindre minute, elle trempa chacune et chacun mais nous avons besoin d'eau pour soutenir nos nappes... et favoriser la pousse des cèpes. Ne pestons pas contre sa présence. Sans elle, il n'y aurait point de vie.

Philosophes, les promeneurs fontainiers ont su garder le sourire et c'est le message qu'ils ont bien voulu laisser pour positiver cette journée que d'aucuns, railleurs, auraient pu taxer de cuisant échec.

Photo © Pierre Fabre

 

Cette promenade ne fut qu'embryonnaire. Elle permit néanmoins aux néo-pradois de découvrir les fontaines de Belvès, la Tannerie, le chemin champêtre de Tourneghil et les fontaines de la Damynthe. Il restait bien d'autres points à découvrir : pour certains, beaucoup plus consistants pour l'écoulement, dont La Balmade, Capelou, Font de Brague, Landrou et les fontaines "urbaines" belvésoises de Foncatel et des Pénitents.

 

Ce sera pour une autre occasion qui pourrait se positionner au pré-printemps. Françoise en reparlera.

 

Il reste à remercier Françoise Corréia, l'édile belvésois, amie des fontaines, Delphine et Joël Gomès, Jocelyne Robert et Marie-Josée Coat, pour leur permissivité, Jean Coat qui fut le pédagogue animateur patrimonial de cette petite balade pluvieuse, ainsi que la presse et l'Office de tourisme qui ont annoncé la promenade. Félicitons celles et ceux qui ont bravé les conditions atmosphériques et ont transformé un revers en manifestation sympathique.

 

__________________

 

Sous réserve, demain : Regard sur le parcours d'un normalien, aux racines loubéjaco-sagelacoises, qui aima la nature



21/09/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres