Terre de l'homme

Terre de l'homme

Manon Hostens sera notre idole aux J.O.

 

Manon Hostens

 

Image Club athlétique belvésois

 

 

Le compte à rebours est maintenant à deux chiffres. Les sportifs qui vont donner à leur pays, des heures de sortie de ce maudit enfermement immanent à la Covid 19, vont croiser les doigts chaque fois qu'une ou un des nôtres sera susceptible de faire résonner La Marseillaise dans cet archipel "Là où naît le soleil ", que nous traduisons par " Empire du soleil levant ".

 

Pour cette manifestation olympique 2022, pourvu qu'elle aboutisse, nous adressons  nos vœux les plus chaleureux à Manon Hostens,

 

Manon connaît néanmoins notre Dordogne puisqu'elle a engrangé bien des lauriers sur son cours.

 

Rappelons quelques points-clés de son parcours.

Manon Hostens participe aux Jeux olympiques de la jeunesse d'été de 2010, où elle est éliminée en quarts de finale en K1 slalom et au troisième tour en K1 sprint.

Elle est sacrée championne du monde de descente en sprint K1 par équipe aux Championnats du monde de descente 2013. Aux Championnats du monde de descente 2014, elle est médaillée de bronze en K1 classique individuel, médaillée d'or en K1 classique par équipe et médaillée d'argent en K1 sprint par équipe. Une nouvelle médaille d'or en sprint par équipe est remportée aux Championnats du monde de descente 2015. Elle est sacrée championne du monde de descente en K1 classique en 2016 ; elle est aussi lors de cette compétition, médaillée de bronze en K1 classique par équipe, médaillée d'argent en K1 sprint et médaillée d'or en K1 sprint par équipe.

Elle est sélectionnée pour participer aux Jeux olympiques d'été de 2016 en course en ligne, dans le K4 500 mètres.

Aux Championnats du monde de descente 2017, elle est médaillée d'or en K1 sprint par équipe et médaillée d'argent en K1 sprint.

Aux Championnats du monde de descente 2018, elle est médaillée d'or en K1 sprint, médaillée d'argent en K1 sprint par équipe, en K1 classique et en K1 classique par équipe.

Elle est médaillée d'or en K2 500 mètres aux Championnats d'Europe de course en ligne 2018.

 

Légitimement, Manon, aujourd'hui, est une de nos fiertés nationales. Elle est aussi une référence sportive périgordine et qu'il soit permis d'ajouter une satisfaction belvésoise car c'est sur cette émergence de Tourneghil qu'elle couvrit son parcours scolaire à Pierre Fanlac. En 2018, Manon fut choisie, par le Club athlétique belvésois, pour être la marraine des 100 km.

Quelle que soit la performance qu'elle obtiendra aux J.O., elle est -et restera- notre fierté.

 

__________________  

 

Demain et après-demain,  ne manquez pas les articles des piliers rédactionnels de "Terre de l'homme".

 

- APOCALYPSE NOW… dans I MILLIARD D’ANNEES plus sûrement (ou le jour où la vie s’arrêtera sur terre), par Jacques Lannaud.

-  Il faut les aider, par Pierre Merlhiot.



17/04/2021
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 208 autres membres