Terre de l'homme

Terre de l'homme

Petit patrimoine sioracois

SIORAC-en-PÉRIGORD

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

Avant toute chose, je voudrais prier nos amis sioracois de bien vouloir excuser la tardiveté du retour de leur réunion de travail du 11 juin.

 

L'actualité sort un peu du périmètre de la COVID 19, ce qui fait que, pour ne pas saturer le lectorat et espacer les infos, le compte-rendu de cette réunion a pris un peu de retard. Je me plais de croire que le président Vincent Bellard et mon ami Rémy Bruneteau l'ont parfaitement compris.

 

Cette réunion de travail dénota le parfait esprit patrimonial et citoyen des personnes présentes et, manifestement, c'est vivifiant pour l'avenir de voir que cette entité aux sept cours d'eau tient à témoigner de son passé, sait le valoriser et n'hésite pas à réhabiliter de lointains legs qui vacillaient dangereusement dans le tiroir de l'oubli.

 

Bravo à eux tous pour leur prise de conscience et leur dynamisme.

 

P-B F

 

#####################

 

 

Vincent Bellard

 

Vincent Bellard,

photo Pierre-Bernard Fabre

 

Qui est Vincent Bellard.

 

Vincent, exploitant du site d'accueil des Deux Tours, conseiller municipal, préside l'association "Petit patrimoine".

 

Son désir est d'accompagner tous les chantiers ; et, il a en ligne de mire l'année 2023 qui sera l'année du centenaire du toponyme de Siorac-en-Périgord qui supplanta, en 1923, le nom de Siorac-et-Fongauffier, peu -et surtout- mal compris, seulement utilisé pour les hasards de l'histoire et la conformité légale.  

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Réunion Association Petit Patrimoine, vendredi  11 juin 2021

 

Programme de la réunion

 

*Points sur les travaux fontaines et lavoirs

*Création de nouveaux chemins

*Bilans de l’entretien des chemins

*Budget participatif du Département

 

 

IMG_2134

 

Jasmine Chevrier et Sandrine Bruneteau, maires-adjointes

photo Pierre-Bernard Fabre

 

  IMG_2138

 

Yannick Carcelès, également maire-adjoint

photo Pierre-Bernard Fabre

 

 

Présents : Jasmine Chevrier, Sandrine Bruneteau Lorenzo, Rémy Bruneteau, Yannick Carcéles, Serge Bitoune, Vénitia Simoneau, Monique Martinet, Vincent Bellard, Alain Uro, Francine Chevrier, Pierre Fabre, Annick Bellard, Jean-Philippe Rieu, Paul Born.

 

IMG_2132

 

Tour de table,

photo Pierre-Bernard Fabre

 

Si Vincent, es qualité de président de l'association, est l'ordonnateur des chantiers, leur exécution est diligentée sous la houlette de Rémy Bruneteau qui ne compte pas ses heures et ne ménage pas ses efforts. Si toutes ces avancées patrimoniales ont vu le jour, c'est bien parce que Rémy navigue entre les prérogatives de maître d'ouvrage et de maître d'œuvre. Non, bien sûr, Rémy est largement épaulé par d'autres bénévoles dont Paulo, Jean-Louis... et d'autres. Ils partagent avec lui, la "fibre citoyenne".

 

 

________________________

 

 

Les travaux effectués

 

IMG_2135

 

Rémy Bruneteau,

photo Pierre-Bernard Fabre

 

 

Fonpeyrine : Rémy et Paul assurent un entretien régulier. Il y a une fuite entre les deux bassins. Se pose le problème des algues vertes. Vincent a demandé à M. Audivert (technicien rivière du Smetap) de venir donner son avis. Pour les algues vertes, elles sont apparues suite à : les réserves d’eau sont maintenant à l’air libre et ne sont  plus recouvertes de ronces et autres végétaux qui les protégeaient de la lumière. Plusieurs solutions : construire un toit, mettre des plantes, mettre des poissons, laisser faire la nature.  Le problème des plantes et des poissons, c’est qu’il y a des vols.

 

Chemin rural de Barthalem : Il est ouvert.

 

Gariotte

 

Rémy en pleine action de valorisation d'une gariotte.

photo Pierre-Bernard Fabre

 

 

Chemin du Tertre Rouge : Il est ouvert. La cabane de vigneron qui jouxte le chemin et qui est sur une propriété privée, a été consolidée.

 

Lavoir du Souleillal : Avec l’aide de M. Darnige, qui habite tout près, le mur et le lavoir ont été remontés. Une aire de pique-nique et de repos a été aménagée. La source s’est remise à couler. M. Rieu, lui aussi, voisin de ce lavoir, fait des compliments sur le travail réalisé et signale qu’il apporte son soutien et dégagera prochainement son chemin privé menant à la source.

 

Chemin du Souleillal à Siorac : Le chemin est ouvert mais il est obstrué par un énorme « bourrier » qui comporte plusieurs carcasses de voiture. Plusieurs questions se posent : enlever (mais pas facile) ou camoufler. Certaines carcasses de voiture pourraient intéresser des collectionneurs, voire le Musée Historique de La Force. Quoiqu’il en soit, il faut contacter le propriétaire M. Francis Fonvieille.

Les circuits des chemins ruraux ne seront pas fléchés dans l’immédiat, mais des cartes seront disponibles à l’Office du Tourisme. Une demande a été faite et acceptée par la communauté de communes pour deux boucles ; les anciennes Boucle de Raunel, Boucle de la Dordogne, conserveront leur nom mais le parcours sera modifié pour passer aux endroits rénovés.

Madame Martinet propose de réaliser des petits fascicules avec des anecdotes historiques pour faire la promotion des chemins.

Pour que les chemins ruraux soient balisés, il a fallu travailler avec le Département qui ne donne d’autorisation que pour 2 sentiers par commune. Le coût du flèchage et des panneaux est estimé à 4000 EUROS. Une demande a été faite au cours d’une réunion à la communauté de Communes à laquelle ont participé Rémy, Vincent et Daniel Brault, adjoint au maire.

 

Lavoir rue de la Croix. Après avoir été nettoyé, il s’est remis à couler. Quand les foins seront faits dans les prés au-dessus, il faudra prospecter pour trouver la source (voir aussi avec M. Quiès et M. Selve). Dans les archives du conseil général, il y a mention d’une souscription faite par les habitants du quartier pour pouvoir capter l’eau.

 

Fontcaude (chemin et lavoir) :  C’est un site remarquable avec un environnement catastrophique.

C’est une source d’eau chaude de remontée géothermique comme il y en a très peu dans le département (la plus proche est à Saint–Cyprien). Il faudrait donc nettoyer la fontaine (mais écosystème fragile), refaire la charpente et le toit, aménager l’endroit en aire de pique-nique, il y a beaucoup de travail, il faut travailler à partir du cadastre pour déterminer ce qui appartient à la commune, ce qui est privé. Il faut un partenariat étroit avec la mairie et faire un dossier financement dans le cadre d’un Projet Participatif du Département. Dans un premier temps, journée de travail pour tous les volontaires : mercredi 16 juin 2021.

 

Four du Chemin de Barthalem : Il se dégrade, mais il est sur une propriété privée, il faudrait pouvoir le restaurer. Avant toute intervention, il sera demandé des conseils auprès de David Fontayne, murailler, spécialiste des constructions en pierres sèches.

 

Pigeonnier route de Belvès : A gauche en allant à Belvès, après le golf et l’auberge de la Petite Reine, il y a un pigeonnier qui est de plus en plus envahi par la végétation. Il pourrait être intéressant de le restaurer. Il faut trouver le propriétaire.

 

Les entretiens enregistrés auprès des «anciens »  de la commune.

Ont été enregistrés : M. Chaumel, M. et Mme Darnige, M. Delrieu, Mme André. Il faudrait enregistrer : Mme Portier, Mme Brassier, M. Selve, M. Roquejauffre.

La question se pose de comment exploiter ces enregistrements.

Restent intéressés pour participer aux enregistrements : Jasmine, Monique, Annick, Vincent.  Alain prête le matériel d’enregistrement.

 

Exposition Siorac 2023

Ce sera le centenaire du baptême « En Périgord » pour la commune.

Vincent a fait des recherches aux archives départementales, de 1840 à 1910. Il y a des anecdotes sur les conseils municipaux, et a reconstitué l’histoire du pont sur la Dordogne, qui pourront donner lieu à une conférence en 2022 ou 2023.

Vénitia, à partir du travail réalisé pour son mémoire de fin d’Etudes-paysagiste, sur l’évolution des paysages pendant 100 ans à Siorac, propose 11 panneaux : 5 panneaux sur la situation du territoire (vallées de la Dordogne, vallée de la Nauze ), 4 panneaux sur l’évolution historique, 2 panneaux qui posent des réflexions sur l’avenir. Vincent a aussi rassemblé un certain nombre de cartes postales de Siorac pouvant s’intégrer dans les panneaux.

Ces panneaux pourraient intéresser aussi bien les touristes que les habitants, les écoliers et concernent Siorac et Le Coux. Ils pourraient être exposés dans la salle polyvalente mais aussi dans des lieux publics comme la mairie ou le local des Arts Sioracois, la com com.

Il reste à trouver le moyen de les financer et de les réaliser. Venitia et Vincent doivent faire un bilan et rencontrer l’imprimeur de Belvès.

 

Secrétaires de séance : Alain Uro, Annick Bellard

 

Grand merci à Annick et Alain pour leur compte-rendu. 



16/06/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres