Terre de l'homme

Terre de l'homme

Sous l'épée de Damoclès

MAUZENS-MIREMONT

 

 &

 

VILLEFRANCHE-du-PÉRIGORD

 

 

Claude Brondel

 

 

Philippe Catalan, premier maire-adjoint de Villefranche-du-Périgord et Claude Brondel, maire de cette vieille bastide française, dans  l'artère principale de cette vénérable cité. Image France 2, J.T du 9 décembre 2020.

 

Le mardi 6 octobre, bravant les conditions pluvieuses d'une matinée automnale, une grosse centaine de personnalités des forces vives de cette triangulation, perigordo-quercyno-agenaise, venait dire qu'il fallait absolument sauvegarder cette bonne artère radiale ferroviaire inaugurée le 3 août 1863.

Parmi eux, on trouva Claude Brondel, le maire de cette ancienne bastide. Il vint sur le sol loubéjacois, la gare de Villefranche est implantée dans le périmètre de Loubéjac, soutenir qu'il serait aberrant de voir passer les T.E.R, ultimes liens de cette vie ferroviaire, en se limitant à l'émission d'un pied de nez pour saluer la cité chargée d'histoire, fondée en 1261 par Alphonse de Poitiers, le frère de Louis IX, monarque que l'Église a canonisé sous l'hagionyme de Saint Louis.

 

La cause a été entendue et, au moins à titre provisoire, l'idée de sacrifier Villefranche-du-Périgord a été mise en veille.

Il n'en fut pas de même pour Mauzens-Miremont où, à l'aube de la Vème République, Michel Diéras, le député-maire et conseiller général de ce joli village, emprunta le train nocturne qui l'emmena, pour une mandature unique, siéger au Palais Bourbon. Il faut bien admettre qu'au fil des ans, l'activité de ce point d'arrêt s'est sévèrement étiolée.

 

Chez nos voisins lot & garonnais, les modestes escales de Pont-du-Casse et de Trentels-Ladignac  pourront, cette fin de semaine, éventuellement, entendre les conducteurs des T.E.R, lors de leur dernière escale, émettre un coup de klaxon prolongé, pour un ultime salut nostalgique en hommage au passé ferroviaire de ces anciennes gares délaissées.

 

Les pages de 157 ans d'histoire ferroviaire, à partir de ce lundi 14 décembre, pour Pont-du-Casse, Trentels-Ladignac et Mauzens-Miremont, entreront définitivement dans le domaine exclusif des souvenirs. 

 

Pierre Fabre



11/12/2020
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 282 autres membres