Terre de l'homme

Terre de l'homme

Nadine Monteil devient notre sous-préfète

 

 

Depuis sa prise de fonction, le 3 mai, l'arrondissement, dont le pivot est la ville natale de La Boétie, a pour représentant de l'État, une dame, qui plus est, aux racines dordognaises. 

 

 

Nadine Monteil, sp Image La rep du centre

 

Nadine Monteil. Image "La République du Centre".

 

La précédente pérégrination de notre sous-préfète fut, en août 2018, à Pithiviers. Un décret paru au Journal Officiel, en date du 20 avril, a annoncé en effet sa nomination à la sous-préfecture de Sarlat-la-Canéda.

Nadine Monteil remplace donc effectivement, depuis le début de ce mois de mai, Sébastien Lepetit, un sous-préfet issu du terrain qui a arpenté l'arrondissement en brisant, quelque peu, l'image protocolaire. L'intérim fut assumé avec brio par Nathalie Lasserre, sous-préfète de Nontron.

Pour Nadine Monteil, c'est un peu comme un retour aux sources. C'est dans nos terres d'Aquitaine qu'elle a cheminé de la facade atlantique au sillon garonnais et qu'elle a suivi bien des dossiers, tout en faisant une incursion en terre cévenole, es qualité de directrice de cabinet des services du préfet de Lozère.

 

Les Beaucerons lui trouvaient un accent chantant ; ce qui, certainement, n'était pas pour leur déplaire. Toutes les régions de notre hexagone ont leur charme mais notre Périgord noir, "Nec pluribus impar" [À nul autre pareil]", offre le sien aux touristes et... à notre nouvelle sous-préfète.

 

_________________

 

Depuis la grande Révolution, bien des sous-préfets ont eu la charge de représenter l'État dans notre arrondissement. Notre Périgord-noir, à l'aube de la Vème République, fut la circonscription d'un sous-préfet d'exception. Abdelkader Stambouli, après son passage chez nous, est reparti dans son pays pour accompagner les premiers pas de la République algérienne.

 

Cette fonction semblait ne devoir échoir qu'à la gent masculine. Les dames ont fait bouger les lignes. Au premier chef, Dominique Christian, de septembre 2011 à décembre 2013, fut la première. Maryline Gardner prit le relais jusqu'en avril 2016. Nadine Monteil est notre troisième sous-préfète en titre. 

Nous sommes tous honorés de ce rééquilibrage qui n'est que justice et apporte une note vivifiante à l'harmonie de la vie citoyenne.

 

Dans les villages du Périgord-noir, nous ne verrons pas, hélas, arriver notre sous-préfète en tournée dans la calèche de la sous-préfecture, "Cocher devant, laquais derrière, la calèche de la sous-préfecture l’emporte majestueusement au concours régional de la Combe-aux-Fées", comme le sous-préfet immortalisé par Daudet,  pour se rendre dans cette localité connue seulement par la méridionale plume romanesque. Gardons cependant poétiquement, cette gravure impériale d'Épinal, d'un sous-préfet qui, ponctuellement, peut s'autoriser à déjouer les fantaisies de la faune et la flore du petit bois qui conspiraient pour l’empêcher de composer son discours mais, par une sympathie bucolique, ont bien voulu l'autoriser, couché sur le ventre, débraillé, à taquiner la muse en composant des vers.

 

https://www.youtube.com/watch?v=VCr4dX0Lt6o

https://www.grinalbert.fr/images/telechargements/bibliotheque/daudeta/Sous-prefet_aux_champs.pdf

 

 

Pierre Fabre

 

_________________

 

 

Articles dont la publication est imminente.

L'ordre séquentiel peut être évolutif

 

 

Retour sur "C'étaient des copains, c'étaient des amis...".

Le patrimoine ferroviaire, ce grand témoin du passé



15/05/2021
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres