Terre de l'homme

Terre de l'homme

Les Amis du Castrum vont honorer le vernissage de Lisette Rondet et inaugurer le Musée Georges Rebière.

PAYS de BELVÈS

 

 

Les Amis du Castrum seraient honorés de votre présence le samedi 29 mai 2021, à 18 heures

 

aux INAUGURATIONS

 

du Musée Georges Rebière [vielles  et collections] et de l'Espace exposition et investigations artistiques avec le vernissage de l'exposition de peintures de Lisette Rondet.

 

 

Rue Jacques Manchotte à Belvès

 

Lisette Rondet

et

René Barde

 

RenéBarde

 

 

 

 

Qui était Georges Rebière.

 

Présenter Georges Rebière à Belvès paraît aussi insolite qu'impatroniser Marcel Pagnol à Aubagne ou à Marseille. Il naquit à Belvès en décembre 1922 et c'est également là qu'il décéda en mars 2019. Cet ancien fonctionnaire des Ponts & chaussées partageait bien des passions dont celle d'écrire, de faire partager son amour pour sa cité et celle des vielles.

 

Georges fut aussi une figure de la Résistance.

 

Par choix il repose au cimetière de Saint Pardoux.

   

Qui est Lisette Rondet.

 

Lisette, professeur des écoles honoraire, a passé son enfance au sud de la Forêt barade. Elle "taquina" la Bessède au début de sa carrière et a su lui trouver bien des charmes. Elle manipule le pinceau et les couleurs avec une belle aisance. Elle sait donner à ses tableaux des touches picturales qui émerveillent les visiteurs de ses expositions.

Tout dans ses peintures est délicieusement calme, bucolique et reposant.

   

 

Qui est René Barde.

 

René, enfant du pays, naquit à Larzac, commune sylvestre, qui a adopté la devise "Fermes coma nòstres casses", soit "Solides comme nos chênes".

René qui, tour à tour, a été maire de Larzac, puis conseiller général et maire de Belvès, a toujours eu une folle passion pour la vie citoyenne. Il fut, par ailleurs, le conducteur de la Félibrée de 1974, s'impliqua dans les médiévales et anima le comité des fêtes belvésois.

René fut l'éveilleur du site troglodytique de Belvès.

 

Il voua à Georges Rebière une infinie reconnaissance pour les missions qu'il a conduites et tient particulièrement que ses travaux et son souvenir ne vacillent point dans l'oubli.

 

 

 

__________________

 

Demain.

 

Et si on parlait de nos animaux de compagnie, premier billet de Suzette Merlhiot.

 

 

 

Articles dont la publication est imminente.

L'ordre séquentiel peut être évolutif

 

Suite et fin de notre excursion lacustre, par Jacques Lannaud.

Comment soutenir "Terre de l'homme".

La devanture évolutive de Martine et de Jean-Christian est une petite œuvre d'art, avec un regard photographique de Bruno Marty.

Petit coup d'œil patrimonial sur le grand livre de l'oubli. La radiale Magnac-sur-Touvre / Marmande traversait l'ouest du Périgord.

 



26/05/2021
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres